Afrique Mauritanie : le président de la fédération se défend encore

Il a déjà dû monter au créneau pour dénoncer des attaques contre sa personne dans des rumeurs d’enrichissement illicite. Ahmed Yahya doit encore répondre d’accusations.

L’affaire en question oppose l’actuel Bureau Exécutif de l’ASAC Concorde à son ancien Président, dont le mandat a expiré et qui n’a pas été renouvelé par son Assemblée Générale, souveraine en la matière, au terme des dispositions des Statuts de ce Club“, rappelle t-il.

Le patron du football mauritanien indique qu’il n’est en rien mêlé. “Je ne me suis jamais impliqué dans cette affaire et si mon nom y a été cité, cela ne peut être que dans un dessein inavoué de porter préjudice à ma renommée personnelle et à mon image d’homme“, ajoute t-il.

D’ailleurs, le club ASAC a également refuté les accusations à l’encontre du membre du Comité exécutif de la CAF.

Par ailleurs, Yahya peut également compter sur le FC Nouadhibou, un des clubs leaders de Mauritanie et dont il est l’un des fondateurs.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Ba Mouhamadou

    Bonjour
    Veuillez me contacter pour avoir la bonne version avec des documents prouvant que la FFRIM est bel et bien impliquée dans cette affaire de détournement.
    Nous prouverons également que la FFRIM continue de faire des manœuvres dilatoires afin de cacher son forfait malgré le verdict de la plus haute instance judiciaire de notre pays après quatre longues années.
    Dr Ba Mouhamadou
    Président ASAC Concorde

Comments are closed.