Foot Afrique Amadou Diaby : le dirigeant réintallé par le TAS, la fédération temporise

Amadou Diaby peut souffler. Le vice-président de la Feguifoot accusé de racket sur l’ex sélectionneur Paul Put a vu son appel admis par le TAS (Tribunal arbitral du Sport).

La Formation arbitrale a constaté de très nombreux vices procéduraux qui ont porté atteinte aux droits procéduraux de M. Diaby. Elle sanctionne la fédération guinéenne de football à verser 10 mille dollars suisses au titre de frais d’avocat, ajoute que “la cause est renvoyée à la commission d’éthique de la Fédération Guinéenne de Football pour nouvelle instruction dans le sens des considérants et nouvelle décision”.

Cependant du côté de la Feguifoot, on calme le jeu. “La dite sentence étant motivée apr des considérations de forme et de procédure, le TAS précise en effet que le renvoi du dossier devant la Commission d’Ethique de la Feguifoot “ne doit pas être interpêté comme une relaxe“, de M. Diaby”, lit-on dans un communiqué.

Par ailleurs, l’ancien vice-président reste suspendu jusqu’à l’issue de l’instruction.