Afrique du Sud Caster semenya : nouvelle désillusion pour la Sud-africaine

On ne devrait pas voir Caster Semenya aux JO l’an prochain. La Sud-africaine n’a toujours pas le droit de s’aligner sur 800 m sans avoir pris un traitement hormonal.

C’est la décision de la Cour suprême de Suisse auprès de laquelle Semenya avait fait recours. Ceci après les appels antérieurs rejetés par le TAS (Tribunal arbitral du Sport).

Depuis 2018, la fédération internationale d’athlétisme a introduit le Règlement DSD. Entendez règlement régissant la qualification dans la catégorie féminine (pour les athlètes présentant des différences du développement sexuel).

Semenya interdit de compétitions a engagé un bras de fer avec l’instance internationale.

Je suis très déçu par cette décision, mais je refuse de laisser World Athletics me droguer ou m’empêcher d’être qui je suis. Exclure les athlètes féminines ou mettre notre santé en danger uniquement à cause de nos capacités naturelles place World Athletics du mauvais côté l’histoire“, a réagi la championne olympique.

Elle a par ailleurs promis de continuer par se battre “pour les droits humains des femmes athlètes, sur la piste et en dehors, jusqu’à ce que nous puissions courir aussi libres que nous sommes nées.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *