Foot Afrique Matchs amicaux : La procuration exclusive de la FAF à “Evol Sport” pénalise l’Algérie

Les dates FIFA d’octobre prochain ont révélé la grande «fragilité» d’ « Evol Sport », la société sportive en charge de l’organisation des matchs de l’Algérie. Cette société est entrée dans le sillage de la Fédération Algérienne de Football (FAF) il y a deux ans, à l’occasion de l’organisation du match amical qui a opposé les Fennecs à l’équipe nationale iranienne en mars 2018, juste avant la Coupe du monde en Russie. C’était à l’époque de l’entraîneur Rabah Madjer.

S’il est vrai que la crise sanitaire mondiale causée par le Covid-19 a été un obstacle à l’organisation de matches amicaux internationaux des équipes africaines sur le sol européen, ce qui est arrivé à l’équipe algérienne a levé le voile sur les limites d’ « Evol Sport » qui n’a réussi à convaincre aucun ténor africain de rencontrer l’Algérie. Ni la Côte d’Ivoire, ni le Nigéria, ni le Ghana n’ont accepté l’offre des Fennecs pour un match amical. Pour diverses raisons, leur détection reste retardée depuis un certain temps, et nous attendons que la FAF en fournisse les raisons objectives.

L’Algérie, le champion d’Afrique qui a affronté le Brésil et l’Argentine, est incapable de trouver de grands adversaires ??

C’est peut-être la gifle reçue par l’Algérie après avoir annulé le match du Ghana demandé par Djamel Belmadi. Et il y a de quoi se poser des questions en ce qui concerne l’image du champion d’Afrique quand on sait que les Fennecs ont, par le passé, joué de grands matches amicaux contre le Brésil sous le règne de Kaka et Ronaldinho, affronté l’Argentine en présence de Messi et reçu l’Uruguay avec Luis Suarez.

L’Algérie a redoré son blason lors de la dernière édition de la Coupe d’Afrique grâce à son sélectionneur qui lui a permis de remporter son deuxième trophée continental.  Mais sur le terrain, ce titre ne pèse pas.

« Evol Sport », de l’Iranien Bamdad au Franco-algérien Ali Boudjema

En 2018, « Evol Sport » était dirigée par l’Iranien Bamdad Mirzaei. C’est lui qui est à l’origine de la programmation du match amical entre l’Iran et l’Algérie en mars 2018. Mais parti travailler avec l’équipe nationale iranienne, il a confié la société au Franco-algérien Ali Boudjema et au Français Pierre Inquel. Les deux hommes, qui ont travaillé ensemble durant des années avec la société suisse ‘Gayle Mahe’, se sont donc vu confier le programme de l’équipe nationale algérienne pendant deux ans. Ce qui leur a valu un grand succès dans l’organisation des matches, notamment celui contre la Colombie joué en France, après l’euphorie de la CAN 2019. Mais cette rencontre doit aussi son succès à la partie colombienne, notamment l’agence ‘Urodata’.

La “procuration exclusive” l’erreur de la FAF qui n’a pas servi aux “Verts”

Des spécialistes de l’organisation de matches amicaux internationaux estiment que la FAF a commis une erreur en accordant une procuration exclusive à la société française « Evol Sport ». Cette procuration exclusive permet à cette société d’avoir le monopole de l’organisation des matches des Fennecs contre d’autres équipes et fédérations.

Aussi, la procuration exclusive a provoqué l’isolement d’Evol Sport parmi les réseaux d’agents, et l’équipe nationale algérienne en a été victime. Voilà qui la laisse dans cette situation alors que la date FIFA d’octobre se rapproche.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *