Afrique La FIFA reporte son verdict dans l’affaire Ahli-Belaili

Youssef Belaili ne peut toujours pas rejoindre une nouvelle équipe. L’international algérien, qui a décidé de résilier le contrat qui le liait à Al Ahli, n’a toujours pas eu le feu vert de la FIFA.

Alors qu’on le croyait libre de tout contrat comme son compatriote algérien, Djamel Belamri qui s’est récemment engagé avec l’Olympique Lyonnais, le milieu offensif fennec, Youssef Belaili serait «toujours sous contrat» et devra s’acquitter d’une indemnité de 2 millions d’euros pour se séparer du club saoudien, a déclaré le patron d’Al Ahli Djeddah, Abdul-Ilah Moumina.

D’après Al Ain, la commission des litiges de l’instance internationale a reporté son verdict pour la fin du mois de novembre. L’ex-joueur de l’Espérance de Tunis doit donc attendre au moins cinq autres semaines pour être fixé.

Pendant ce temps-là, Youssef Belaili espère trouver un club, quitte à revoir à la baisse son salaire (il percevait 300.000 euros à Al Ahli).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *