Foot Afrique Exclu – Fernandy Mendy : « Je suis prêt à représenter la Guinée-Bissau »

Agé de 26 ans, Fernandy Mendy évolue actuellement à Raith Rovers FC en deuxième division écossaise. Excellent défenseur, propre dans ses interventions et disposant d’une bonne qualité technique, le natif de Guediawaye veut mettre son talent au profit de la sélection Bissau-guinéenne. En exclusivité à Africa Top Sports, l’ancien joueur d’Angers a dévoilé ses ambitions. Celle de jouer pour la Guinée-Bissau. Et se sent d’ailleurs prêt pour une première convocation. Lisez plutôt !

Qui est Fernandy Mendy ?

Je suis un jeune sportif africain expatrié dont le sang bissau-guinéen coule dans les veines. Je suis né à Dakar, et parti en France à l’âge de 10 ans, là où j’ai débuté le football. Aujourd’hui je suis un joueur professionnel évoluant à Raith Rovers FC en Scottish Championship.

Natif du Sénégal, pourquoi avoir pour rêve de jouer pour la Guinée-Bissau ?

Je rêve de jouer pour la Guinée Bissau car je suis Manjack (une population d’Afrique de l’Ouest vivant principalement en Guinée-Bissau, au Sénégal, en Gambie, en France et au Portugal). Mes parents et grand-parents sont tous bissau-guinéens, c’est pourquoi je trouve qu’il est mieux de représenter ce pays.

Que représente la Guinée-Bissau pour toi ?

Pour moi la Guinée Bissau représente la maison, les racines et le début de tout pour moi et ma famille. Mes grands parents ont immigré au Sénégal, mes parents, en France. Mais comme il ne faut jamais oublier d’où on vient, j’estime que la Guinée-Bissau est ma maison.

Déjà deux participations à la CAN pour les Os Djurtus, quel sentiment t’anime de suivre de loin les performances de cette équipe nationale ?

La Guinée Bissau a de jeunes talents, c’est un pays qui a des expatriés partout. Cette équipe a pris du temps à se révéler à l’échelle internationale parce que beaucoup de ses enfants sont partis sans revenir. C’est à cela qu’est dû le retard qu’a connu la sélection nationale. Mais j’espère qu’on va se rattraper très vite avec la nouvelle génération. La Guinée Bissau a de super joueurs, mais ils manquent le réflexe de revenir représenter leur pays d’origine.

Baciro Candé, le sélectionneur de la Guinée-Bissau t’a-t-il déjà contacté ? Si non, quel message as-tu à son endroit ?

Le sélectionneur national ne m’a pas encore contacté. Mais j’espère qu’il regarde le football écossais et qu’il sait qu’il y a un enfant de la Guinée Bissau, prêt à représenter son pays.

Une convocation en novembre pour les éliminatoires de la CAN 2021. Quelle sera ta réaction ?

Je serai super content s’il arrivait que je suis sélectionné pour les éliminatoires de la CAN en novembre. Ma réaction si je suis sélectionné ? Rien de particulier. Je serai juste content et il n’y aura rien d’excessif. J’attendrai d’être là, montrer ce que je vaux et ce que je peux apporter à la sélection.

Que penses-tu apporter comme plus-value à cette sélection ?

Je pense apporter plus de présence athlétique dans la défense couplée d’une grosse agressivité avec une bonne qualité de relance.

Un derby Sénégal – Guinée-Bissau en double confrontation en novembre prochain, quel commentaire ?

C’est une rencontre très excitante et très intéressante pour les joueurs des deux sélections. Particulièrement pour les gars qui ont la double nationalité et la double culture comme moi, ce match aura une saveur spéciale.

Votre mot de fin 

Vive la Guinée Bissau et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *