Togo Elections CNO-Togo : Une faute grave qui devrait coûter la participation à Akpaki Deladem

John ATTISSO

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Candidat aux Elections au CNO-Togo, Akpaki Deladem devrait être rattrapé par son passé. Pour faute grave, il est mis sur la liste noire de la Fédération internationale de Judo depuis plus d’un an. Ce qui va, à coup sûr, avoir un impact sur les résultats au soir du 19 décembre 2020.

A travers une correspondance datant du 18 septembre 2019, l’Union Africaine de Judo (UAJ), par l’entremise de son Secrétaire Général Estony Pridgeon, a prononcé la destitution d’Akpaki Deladem pour faux et usage de faux.

« Une lettre a été envoyée en Président de l’UAJ lui demandant sa signature sur un document à envoyer au Président de la République du Togo le 24 avril 2019 juste après le récent congrès de l’UAJ à Cape Town, la lettre contenait de fausses informations », peut-on lire.

« Il est indiqué que l’Assemblée Générale Ordinaire de l’UAJ était sous la direction de la Fédération Internationale de Judo et du Président de la Russie… Attribuer un rôle à une personnalité qui ne remplit pas ce rôle, la personnalité concernée n’est pas un membre actif de l’UAJ, il occupe uniquement un poste honorifique. La personnalité concernée n’occupe aucun poste au sein de l’UAJ, Sollicitation du Président de l’UAJ à signer une lettre qui ne contient pas la vérité. Ce qui est une violation totale du Code d’éthique de la FIJ et des valeurs du Judo », a expliqué le Secrétaire Général de l’UAJ.

Conséquence de ces différents faits, Akpaki Deladem a été destitué de son poste de directeur Marketing de l’UAJ depuis le 13 septembre 2019. Une sanction qui devrait être un handicap pour le président de la Fédération Togolaise de Judo et une aubaine pour Wona Germain.

Notons que les Elections au CNO-Togo auront lieu ce samedi 19 décembre 2020.

L’intégralité de la lettre :




Articles récents