Ligue 1 Christophe Galtier (LOSC) : « On regarde ce qui se passe derrière, pas devant »



Le coach lillois, Christophe Galtier avait de quoi être satisfait avec cette victoire 1-0 face à Rennes, au Roazhon Park pour le compte de la 21e journée de Ligue 1. Le club du nord reste 2e et surtout dans la course à l’Europe.

“Tout d’abord j’aimerai adresser un message de soutien à Yuri qui a été lâchement agressé, j’espère qu’il va s’en sortir sans trop de séquelles, on lui apporte tout notre soutien.”

On a retrouvé un LOSC avec des fondamentaux et avec un bloc imperturbable ce soir ?

Oui il fallait être très solides, on connaissait la dynamique de Rennes, notre première mi-temps a été très bonne on les a très souvent contrariés, on aurait pu être plus dangereux dans la profondeur, ils ont eu des occasions, eux aussi.

En deuxième période ils ont eu une très forte possession de balle, notre bloc a commencé à reculer, car notre jeu demande beaucoup d’énergie, beaucoup de jambes, on aurait pu être en danger, mais mes doublons ont été assez efficaces, et on aurait pu être plus dangereux sur certaines actions. C’est une victoire très importante.

Est-ce un tournant pour la Champions League ?

Il reste encore beaucoup de matches, on est sur un bon rythme, on regarde ce qui se passe derrière pas devant. On est encore loin dans le sprint final, on va entrer dans une série de matches très difficiles, sur un plan physique où on va jouer tous les 3 jours.

Je veux que mon groupe récupère bien, et avec mon staff on se prépare, on travaille beaucoup, je retrouve certains fondamentaux mais il faudra retrouver un peu plus de justesse technique pour être plus dangereux.

9 points sur rennes, c’est une course par élimination ?

C’est souvent comme ça, les confrontations directes étaient très importantes l’année où on termine 2e. Là, il y a des écarts importants, mais il va falloir encore enchainer des victoires parce que ça va se jouer dans les 7, ou 6 derniers matches, il va y avoir des contre performances, ce match contre Rennes était important mais pas décisif.

Le PSG est-il inaccessible devant ?

(sourire) Je regarde à côté, si on m’avait dit qu’on ferait le même parcours que Paris je ne l’aurais pas cru. Je ne pense pas qu’on soit un concurrent à Paris [pour le titre de champion], pour différentes raisons, la qualité de l’effectif [parisien], les joueurs qui y figurent, le style propre de chacun, on est 2nd au goal-averrage, on ne lâchera pas, on va se battre, et on verra où on va se positionner dans le sprint final.

Sur le hors jeu et le penalty sur cette même action

Oui je l’ai revu, l’arbitre ne peut rien faire que d’attendre la décision, et après cela on se tait quand il la prend.

Sur la prestation de Jonathan David, qui marque l’unique but du match en la faveur du LOSC, très critiqué. Il a repris confiance ?

Il travaille, il a évidement plus de repères par rapport à ses partenaires, la trêve lui a fait du bien pour analyser ses performances. Il trouve des repères, des relais dans le jeu, il bénéficie aussi de l’absence de Burak [Yilmaz], il profite de cela pour être décisif et éclore et c’est de bon augure pour l’équipe.

Sur sa présence, sa véhémence durant le match sur le bord terrain

(sourire) Oui on m’avait dit pareil à Montpelier. C’est des adversaires directs et le remporter contre eux c’est très important, si on avait fait match nul on fait match nul, mais là c’est un concurrent direct.

Sur les Présidents des clubs, qui ont beaucoup parlé de ce match

Le Président a eu un mot face au groupe, qui reste évidemment entre nous, mais c’est pas parce que c’est Rennes, mais parce que c’est un concurrent direct et il fallait tout donner pour l’emporter et creuser l’écart.




Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *