Afrique CHAN 2020/ Florent Ibenge : « On a perdu face au Cameroun en 2016, maintenant on est en 2021 »

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Florent Ibenge et ses Léopards affrontent ce samedi, le Cameroun en match comptant pour les quarts de finale du CHAN 2020.

La RD Congo va disputer les quarts de finale du CHAN pour la 4e fois (2011, 2014, 2016 et cette année – qualifiée directement pour les demi-finales lors de son succès final en 2009), c’est plus que tout autre pays dans la compétition. Les Léopards ont connu des débuts quelque peu compliqués avec tous ces cas de Covid-19 qui les ont privés de nombreux joueurs et membres de staff.

Ce sera une rencontre déterminante où il faudra essayer de garder la même dynamique pour aller chercher la qualification pour les demi-finales bien que l’équipe risque fort probablement d’être à nouveau déséquilibrée par les absences des joueurs positifs au Coronavirus mais il ne faut pas se plaindre pour autant. Pour Florent Ibenge, l’entraineur de la RD Congo, les Léopards donneront le maximum pour se qualifier pour les demi-finales du CHAN 2020.

« Je ne prends pas le football en termes de revanche. Je suis d’ailleurs très content de retrouver Martin. On était dans le même hôtel au Rwanda. On a perdu face au Cameroun en 2016, maintenant on est en 2021. Ça reste du football ! Pendant 90 minutes, vous faites tout le nécessaire pour gagner. Avant et après, il n’y a pas de souci. Il y a un nouveau match avec de nouveaux effectifs ; la seule chose qui ne change pas ce sont les 2 entraîneurs. Après, c’est de faire le meilleur résultat possible. On aime jouer devant du public. On a été privé depuis longtemps, maintenant il y aura du monde au stade. Je l’ai toujours dit, il vaut mieux jouer avec beaucoup de monde même si le public est hostile. On fait un petit peu ce métier pour ça. Samedi ça va être une chose très belle pour nous parce que ça fait longtemps qu’on a été privé de ça. Et puis, c’est l’occasion pour nous d’être à la hauteur de tout ce monde qui va venir nous voir, 27 millions de Camerounais et 80 millions de Congolais à qui on a envie de faire plaisir, de donner du bonheur – à nous d’abord, à nos familles, puis au public. »


Articles récents