Ligue 2 Prince Oniangué (SM Caen) : « C’est la première fois que ça m’arrive de voir un coéquipier, qui s’écroule comme ça »



Affecté par la sortie sur civière de son coéquipier, et gardien du SM Caen, Garissone Innocent – victime d’un malaise à la 84e minute de la rencontre face à Chambly, défaite (4-2) – Prince Oniangué avait du mal à trouver les mots en conférence de presse. 

 

Journaliste – Son analyse sur la rencontre et la sortie des deux gardiens
Oui c’est une soirée particulière comme vous avez dit, on avait très bien commencé le match et après on a commencé à perdre des ballons, qui ont entrainé cette série de buts [adverse]. C’est vraiment dommage.

Journaliste – Le scénario était bien dessiné pourtant, en marquant dès la 2e minute, parce que c’est vrai que vous avez plutôt l’habitude de concéder le premier but ?
Oui le dernier match on a encaissé le premier but, là on a inversé la tendance, mais on s’est fait rapidement rejoindre au score. Et dans cette période un peu difficile, on a tendance un peu a encaisser le deuxième but rapidement et c’est des choses qu’il va falloir corriger.

Journaliste – Inquiet pour Caen, pour la suite ?
Non je ne pense pas inquiet, je pense qu’on n’a pas beaucoup de temps [pour récupérer], on a un autre match qui arrive mardi. Je pense qu’on va faire une réunion entre joueurs, voir ce qui ne va pas, peut-être qu’il y a des choses qu’on ne voit pas. Mais non je ne suis pas inquiet, car la qualité dans le groupe on l’a déjà démontré dans le passé. On doit faire une pause, voir s’il y a des choses qui ne vont pas, comme dans une voiture qui ne veut plus démarrer, et ensuite trouver ce qu’il faut trouver pour remettre la machine en route.

Journaliste – Vous restez 10e ce soir, vous avez 11 points d’avance sur la zone rouge, 12 de retard sur le troisième, comment vous abordez les 16 matches, qui vont arriver ? C’est difficile de se projeter quand on est dans le milieu de tableau ?
Non non ce soir je ne vais pas me projeter, il y’a un match capital qui arrive à domicile mardi. On va essayer de faire le point entre nous les joueurs, essayer de recréer quelque chose entre nous si jamais il y avait quelque chose, afin de pouvoir attaquer match par match. Ce soir toutes nos pensées sont pour Garissone [Innocent], je suis un peu sans mots, à cause de ce qui lui est arrivé, mais il vient de partir à l’hôpital, c’est une triste soirée.

Journaliste – Ce sont des moments difficiles à voir sur le terrain, on n’est pas préparé à voir ce genre de choses ?
Moi c’est la première fois que ça m’arrive de toute ma carrière, de voir un coéquipier qui s’écroule comme ça, les buts c’est secondaire par rapport à ce qui s’est passé.
Oui on l’a raccompagné jusqu’au bord terrain et dès que ça a sifflé, on est reparti, là [après le match] on l’a vu sur un brancard partir à l’hôpital…

 

“Il faut qu’on arrive à voir rapidement ce qu’on

peut faire pour stopper l’hémorragie”

Journaliste – Il y a les matches qui vont s’enchainer, donc il va falloir se remettre la tète à l’endroit très vite ?
Oui il y a une succession de matches. La chance qu’on a c’est qu’on rejoue dans 3 jours, souvent quand on joue le week-end d’après, c’est un peu long. Là on n’a pas le temps de cogiter, il faut qu’on arrive à voir rapidement ce qu’on peut faire pour stopper l’hémorragie et repartir vers l’avant.

Africa Top Sports – On a assisté à une très belle rencontre ce soir, le coach l’a dit également, vous meniez au score, il y a eu ce retournement de situation avec le carton rouge et la sortie malheureuse de votre gardien à la suite d’un malaise (il a été transporté à l’hôpital, ndlr). Est-ce que ça vous a affaibli et affecté ?
Je pense que ça a joué, sur un terrain compliqué, à 10 contre 11, on sait qu’on a une équipe qui joue des longs ballons un jeu direct, tout n’est pas à jeter, on a eu des occasions, on ne les a pas concrétisé, mais faudra vite qu’on trouve les solutions [pour repartir du bon pied].

 

“Dans les têtes on n’a pas su

gérer cette situation”

Africa Top Sports – On a vu que vous avez laissé pas mal d’espace à l’équipe adverse, vous ne vous attendiez pas à un tel niveau de Chambly ? On a l’impression que vous étiez peut-être favori sur ce match et favori dans votre tête (surtout après l’ouverture du score à la 2e minute, ndlr) ?
Je pense que dans ce groupe, personne ne triche, tout le monde a la volonté d’aller vers l’avant, d’inverser la situation. On avait bien commencé et puis oui comme vous avez dit il y’a eu ce fait de jeu, qui a fait qu’on est passé à 10, et peut être que dans les têtes on n’a pas su gérer cette situation, je ne sais pas. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas lâcher, on est dans une période difficile, mais il faut qu’on fasse front [ensemble] a l’adversité des mauvais résultat, et faire en sorte de se relever rapidement.


Articles récents