Ligue 1 Franck Haise (RC Lens) : « Ce n’est pas dans l’ADN de Lens de baisser les yeux »



Après avoir été menée 2-0 à la pause, l’équipe du RC Lens emmenée par Franck Haise a réussi à arracher le match nul 2-2, contre l’Olympique de Marseille. Une équipe du sud affaiblie par la démission surprise de son coach, André Villas-Boas après l’arrivée d’Olivier Ntcham, qu’il avait découvert dans la presse.

 

Journaliste – Qu’allez-vous retenir de ce match ?

Je vais retenir le verre à moitié plein, même si évidemment on aurait préféré – au vu du match – de gagner à nouveau chez nous, mais comme on est menés contre Marseille, c’est déjà une bonne chose d’avoir aussi bien réagi. Que Marseille mène n’était pas hyper logique, et il y’a une petite déception, quand n’est pas réussi à mettre le 3e.

Journaliste – On a senti Marseille acculée, est-ce qu’il y a un vrai regret car vous avez dominé en deuxième ?
Oui on a été dominateur en deuxième période, même à 2-1 ils avaient une grosse occasion [par Thauvin], mais le changement tactique a fait du bien, même si je trouvais que la première mi-temps a été cohérente et qu’on aurait pu ouvrir le score. Les joueurs savent renverser des montagnes, donc il fallait être patient.

Journaliste – Que leur avez-vous dit au vestiaire ?
Je leur ai dit qu’il fallait pas tout jeter sur cette première mi-temps, car on avait réussi à leur poser pas mal de problèmes. Mais on n’était pas très loin de marquer, on a mis un système pour aller plus loin offensivement, il fallait être calme, et mettre le but pour les faire douter et nous donner encore plus de force.

Journaliste – Sur la prestation des Marseillais avec ce contexte si particulier
Ils ont joué en équipe, ils ont défendu en équipe malgré la fatigue, réaction d’équipe.

Journaliste – Le 2-0 en première période, du au talent individuel des Marseillais et a laissé grisé dans le jeu Lens, qui n’a pas efficace dans les derniers mètres
Sur le premier but c’est une contre attaque, sur notre contre attaque. Ils ont des joueurs d’extrême qualité, et Thauvin le met dans un angle très fermé. Je pense pas qu’on s’est laissé grisé, mais on n’a pas su être efficaces [défensivement].

Journaliste – C’est un manque de concentration 
Oui mais je pense que sur le premier but, je pense que si Sadio est dessus c’est penalty, et sur le deuxième on est attentif sur le premier ballon mais pas le second, on ne l’a pas très bien fait.

Journaliste – Vous avez compliqué les choses, vous prenez le but parce que vous êtes trop joueurs. Est-ce qu’il faudrait plus de facilité ?
Trop joueur ? On a alterné, je pense qu’on ne l’est jamais trop [joueur], mais on a su alterner nos phases de jeu, je reverrais la première mi-temps parce qu’il y a des sorties de balle qui aurait pu être meilleurs. C’était pas si facile de trouver les bons décalages, on en a trouvé quelques uns mais on n’a pas été assez juste pour marquer.

Journaliste – Lentraineur de Marseille a parlé d’une belle équipe lensoise. Où vous situez-vous sur la galaxie de Ligue 1 ?
Sur la galaxie de la ligue 1 je ne sais pas où ça nous situe. Je prend les compliments des coachs, Nasser [Larguet] est un ami donc vous allez me dire que c’est pas forcément justifié, mais Villas-Boas ne l’est pas et je l’ai eu souvent au téléphone et il me disait la même chose. Mais ce qui compte pour nous c’est de continuer à avancer pour continuer à gagner des matches.

Journaliste – Vous avez joué deux fois Marseille très proche dans le temps vous avez été dominant. Comment vous analysez vos prestations en tant que promu ?
C’est toujours très surprenant qu’un promu face ce genre de match contre Marseille, mais on le fait c’est la réalité, surprenant certainement, mais qu’on soit à ce niveau de jeu non, on travaille depuis 7/8 mois pour être à ce niveau, c’est un match qu’on aurait pu gagner, mais je suis fier de ce que les joueurs produisent.

Journaliste – Sur la prestation de Gael Kakuta
Il a été bien pris par un milieu dense avec Kamara et Alvaro dans cette zone, les équipes sont au courant de nos qualités et individualités et cherchent à les contrôler.

Journaliste – Ce que vous devez retenir l’esprit et le caractère de Lens ?
Complètement. Je pense, comme je vous l’ai dit je vois le verre a moitié plein, parce qu’on est capables de revenir au score, et avec la qualité, de façon chanceuse [sur d’autres matches] je dis pas, mais là ca a été dans une seconde période maitrisée.

Journaliste – Vous jouez Rennes ce week-end et on a le sentiment que vous ne baissez pas la tête devant aucune équipe, avec le maintien acquis d’un autre côté ?
Ce n’est pas dans l’ADN de Lens de baisser les yeux, parfois c’est compliqué, mais aujourd’hui on est dans ce championnat avec des bonnes prestations, parfois des très bonnes et d’autres très compliquées, mais on est là et les joueurs aussi.


Articles récents