France Coupe de France (32e de finale): l’OL surclasse l’AJA, le Stade de Reims prend déjà la porte !



Premiers matchs des 32e de finale de la Coupe de France, et déjà une avalanche de buts! Une véritable démonstration lyonnaise face à l’AJ Ajaccio, le Stade de Reims prend déjà la porte et Lorient renverse le Paris FC !

En effet, ce mardi en fin d’après midi le club de Reims s’est incliné à la maison face a la formation de Ligue 2, Valenciennes FC (3-4) dans un match plutôt agréable mais dégoûtant pour les fans de Reims !

Les Champenois, pensionnaires de Ligue 1 se sont fait manger par les coéquipiers de l’international algérien Maxime Spano-Rahou malgré qu’ils ont bien débuté leur partie avec de nombreuses tentatives dangereuses avant d’être surpris par la magnifique reprise de Baptiste Guillaume. Lequel transforme une remise involontaire de Valon Berisha en but (0-1, 22e), Reims se révolte juste après avec quelques contre attaques qui accouchent finalement d’un but d’égalisation de Kaj Sieruis, le Néerlandais au premier poteau marque son premier but en terres Rémoises (1-1, 30e).

En deuxième période, Guillaume encore une fois, ajuste le gardien Diouf pour s’offrir le doublé et donner l’avantage à son équipe (1-2, 56e), la formation rémoise semble déconcentrée et Kévin Cabral profite de l’occasion pour faire le break après une grosse bourde de l’international autrichien, Dario Maresic qui ne gagne certainement pas de points dans cette rencontre (1-3, 64e).

Au dernier souffle de la rencontre, Cabral s’amuse de Thibault De Smet et de Thomas Foket pour inscrire la quatrième réalisation pour Valenciennes avant que Boulay Dia réduit le score avec ses deux buts (2-4, 84e ; 3-4, 90e).

 

Lorient, quant à lui, s’est fait peur face aux jeunes de la formation du Paris FC qui n’ont pas démérité et se sont montrés bien plus efficace depuis le tout début de la rencontre.

Si l’action de Thomas Némouthé au début de la rencontre été imprécise, Moustapha Name a lui parfaitement décroisé sa tête sur le corner de Florian Martin et donne l’avantage à son équipe (0-1,13e).

En seconde période, il a fallu des changements a la 64e minute et le passage du 3-4-3 au 4-3-3 pour voir les Bretons enfin revenir, grâce à Yoan Wissa qui transforme le pénalty après la faute de Desprez sur Hamel dans la surface (1-1,72e) puis Thomas Moncondit (2-1,83e) pour scellé le score de cette rencontre.

 

L’OL sans pitié !

l’Olympique Lyonnais a facilement dominé la rencontre avec une véritable démonstration de force en première période devant une équipe assez moyenne de l’AC Ajaccio.

Dès le début de la partie, les Gones se montrent déjà dangereux, Memphis Depay ouvre le score d’une belle volée après une balle flottante d’Islam Slimani (1-0, 10e), largement dominateurs les Lyonnais poussent de l’avant, l’international algérien Islam Slimani profite sur un centre de l’Italien De Sciglio pour marquer son premier but sous les couleurs des Bleus et Blancs à bout portant (2-0, 22e).

L’OL creuse encore l’écart avec un magnifique centre de Guimaraes pour Cornet qui ajuste tranquillement le gardien Leroy (3-0, 24e); totalement dépassés, les attaquants Corses ne parviennent aucunement à à réagir devant la solidité de la défense lyonnaise, bien protégée par l’international algérien Djamel Belamri .

A force de subir, Ajaccio craque encore devant le jeune Rayane Cherki, d’une frappe puissante après un une-deux parfaitement maîtrisé avec Islam Slimani (4-0, 38e).

Au retour des vestiaires, les Corses restent inoffensifs à l’approche de la cage de Lopes, de l’autre côté, l’international français, Aouar profite d’une glissade de Youssouf pour obtenir un pénalty et s’occupe de le transformer en but (5-0, 78e).

En fin de la rencontre, les Corses parviennent à obtenir un pénalty, Riyad Nouri, l’autre algérien sauve finalement l’honneur de son équipe (5-1, 90e).

 


Articles récents