Afrique Abou Mangué Camara : Le Guinéen offre sa prime de CHAN 2020 à un orphelinat

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Abou Mangué Camara du Syli local de la Guinée offre sa prime de  CHAN Total 2020 à un orphelinat.

Arrivé en première équipe de Horoya AC en 2015,  Abou Mangué Camara, s’est souvent illustré à travers ses performances sur le terrain où il a su s’imposer malgré la concurrence rude à son poste de latéral, mais il s’est aussi fait remarquer en dehors du football. Notamment à travers son souci majeur de soutenir les enfants orphelins qui vivent dans des conditions difficiles et qui ne bénéficient pas d’une bonne éducation, dont certains sont mal traités et d’autres abandonnés par leur tuteur.

Ainsi, le joueur du Syli National de la Guinée A’ offre sa prime de CHAN 2020 à un orphelinat. Le numéro 27 du Syli local se prive totalement de ses primes du CHAN 2020 pour acheter un domaine pour L’ orphelinat ‘’ORAMAC’’ qui était confronté aux difficultés d’habitation. Il a acheté 2 parcelles dans le seul but de construire un lieu d’habitation digne de nom pour ses enfants orphelins et démunis.

Il avait promis. Il a tenu parole. Médaillé de bronze avec le syli national, le défenseur d’Horoya AC a joint l’acte à la parole. « D’abord je suis très heureux pour notre titre de troisième place dans ce CHAN Cameroun 2020. Je remercie mes parents, mes coéquipiers, mon staff, le peuple de Guinée et surtout je remercie mes enfants de l’orphelinat Abou Mangué qui étaient là tout le temps derrière l’écran pour suivre leur père. Cette victoire est à nous tous. Concernant l’achat du terrain pour mes enfants orphelins et démunis, oui je le confirme aujourd’hui avec certitude que j’ai eu deux parcelles collées à Dubreka qui serviront dans l’avenir le lieu d’habitation de tous mes orphelins et démunis. C’est un ouf de soulagement pour moi et ma maison ORAMAC. Vous le savez tous que le terrain est très cher actuellement en Guinée mais j’avais décidé auparavant que toutes les primes que j’aurai au CHAN seront réorientées dans l’achat du terrain pour mes enfants et c’est ce qui fût fait. Je me sens libre un peu. Je dis merci à Dieu, l’omnipotent.»


Articles récents