France Ligue 1 (26e journée): Monaco s’offre le PSG et Lille ne lâche pas sa position de leader !



C’était une 26e journée de Ligue 1 exceptionnelle, et le spectacle n’a pas manqué, la surprise aussi. Le PSG tombe devant Monaco, Lille garde sa position de leader du championnat et l’OL suit de près !

 

En effet, face à une formation en pleine confiance, les Parisiens se sont finalement pris les pieds dans le tapis à domicile malgré que beaucoup imaginaient voir une puissante performance des coéquipiers de Kylian Mbappé devant les Monégasques. Surtout après leur match spectaculaire en ligue des Champions devant le FC Barcelone.

Paris Saint-Germain a connu une soirée moins heureuse; les Monégasques sont montrés tranchants dès le début de la rencontre,  et à la conclusion d’un beau mouvement collectif, Diop ouvre le score de la tête (0-1, 6e) et donne l’avantage à son équipe.

Mauricio Pochettino a eu toutes les peines du monde à trouver la solution pour forcer le verrou face à une formation très disciplinée malgré un avantage en terme de possession de balle. Comme réaction, Mauro Icardi a failli remettre les pendules à l’heure sur une reprise en extension.

En deuxième mi-temps, les hommes de Niko Kovac imposent un pressing sur les joueurs parisiens, Maripan d’un plat de pied sur la gauche du gardien Kylore Navas, creuse l’écart pour Monaco(0-2,51e).

Malgré la rentré de Verratti et Rafinha, l’ASM résiste, décroche un succès exceptionnel au Parc des Princes et en profite pour revenir à deux longueurs du club de la capitale en troisième position.

 

L’OL s’impose face à Brest !

Après une défaite contre Montpellier samedi passé, L’OL décroche les trois points face à Brest (2-3) mais, ne réussit qu’une seule mi-temps !

Le premier impair a été commis par le gardien Sébastien Cibois (ex du PSG), qui a voulu dribbler Lucas Paqueta devant sa cage mais a raté son geste et laissé le Brésilien ouvrir le score (9e)

les Brestois enchaînent les erreurs. Sous la pression de Mendes, Lasne perd le ballon et Depay trouve Aouar pour le but du break (0-2, 29e).

De plus en plus dangereux, les Lyonnais prennent le large avant la pause, grâce à Memphis Depay après la sortie du gardien Cibois (0-3, 44e).

Quelques minutes après le début de la deuxième période, d’un coup de tête, Chardonnet réduit l’écart pour Brest (1-3, 53e), puis Cardona qui remporte son duel face au gardien lyonnais Lopes d’une frappe de droit (2-3, 75e).

Les Brestois poussent de l’avant mais les Gones restent concentrés défensivement, pour contrer les attaques adverses jusqu’au dernier souffle de la rencontre.

 

Dijon n’en finit pas de chuter !

Les Sang et Or ont imposé rapidement leur jeu à domicile, en décantant la situation à la demi-heure de jeu par Fofana qui d’une belle volée du droit trompe le gardien Racioppi (1-0, 30e). Contre toute attente, Dijon recolle au score à l’heure de jeu par Ngonda Muzinga qui d’une frappe puissante, surprend Leca (1-1, 61e).

Une égalisation qui réveille les Lensois, lesquels reprennent l’avantage quelques secondes plus tard. A la réception d’un coup-franc frappé par Clauss, Banza d’une reprise du droit, ajuste Racioppi (2-1, 64e).

Grâce à son onzième succès de la saison le Racing club de Lens se hisse à la cinquième position du classement.

 

Un bon coup pour Metz et Montpellier !

Les hommes de Frédéric Antonetti surprennent les Aiglons au quart d’heure de jeu grâce à Kouyaté, opportuniste qui profite d’une frappe tendue devant le but pour ajuster le gardien Benitez (0-1, 15e).

Dans le dur, le Gym craque une deuxième fois avant la pause. Udol côté gauche prend tout son temps pour centrer, Gueye se jette et marque d’une belle tête décroisée (0-2, 37e).

Bouleversés, les hommes d’Adrian Ursea reviennent pourtant dans le match à l’heure de jeu. Bien lancé par Claude-Maurice dans la profondeur, le Franco-Algérien Amine Gouiri se fait faucher dans la surface par Centonze et obtient un penalty.

L’attaquant niçois ne tremble pas et transforme la sentence (1-2, 60e). Avec ce dixième succès de la saison, les Grenats se hissent à la sixième place, Nice chute au seizième rang.

 

Montpellier, quant à elle, a confirmé son regain de forme en disposant d’une équipe de Rennes malade (2-1) grâce à un doublé de Stéphy Mavididi au stade la Mosson.

Les Montpelliérains ont su se montrer plus réalistes que leurs adversaires pour marquer sur leur première action dangereuse, Stephy Mavididi profite d’un excellent coup franc de Savanier pour ouvrir le score a bout portant (1-0, 17e).

Cette ouverture de score donne confiance à Montpellier et plonge Rennes dans le doute, les locaux profitent pour faire le break sur un doublé de  Stephy Mavidid, totalement en confiance (2-0, 27e).

La réaction attendue de Rennes en seconde période s’est fait attendre, Guirassy relance le suspense avec la réduction de l’écart (2-1, 78e).

En fin de match, Montpellier a serré les dents pour résister au retour de son adversaire jusqu’à la fin du temps réglementaire.

 

De son côté, le Racing Club de Strasbourg Alsace affronte Angers à la Meinau. Les hommes de Thierry Laurey qui avaient triomphé à Metz dimanche dernier (2-1) pouvaient prendre leurs distances avec la zone rouge en cas de victoire.

La donne s’avéra différente pour le SCO, battu par Nantes à Raymond Kopa (1-3) qui pouvait effectuer un joli bond au classement en cas de résultat positif. Malheureusement, au terme d’un match plutôt ennuyeux, les deux équipes se séparent sur un piètre match nul 0-0. Angers reste dixième et Strasbourg grimpe à la quinzième place au classement.

 

Bordeaux, la tête sous l’eau !

Une formation bordelaise qui a vécu une semaine compliquée en interne après son nul décevant face à l’OM (0-0) à neuf contre onze.

Les Crocos démarrent idéalement la rencontre et ouvrent le score par Meling d’une belle frappe au premier poteau qui trompe le gardien Costil (1-0, 14e).

Les choses se compliquent pour les hommes de Jean-Louis Gasset qui évoluent à dix, suite à l’expulsion de Benito (68e). Trois minutes plus tard, Nîmes réalise le break par Ripart à la réception d’un coup-franc frappé par Eliasson (2-0, 71e).

Avec sa sixième victoire de la saison, Nîmes revient provisoirement à deux longueurs du classement du premier barragiste Lorient.

 

Nantes-OM : un nul très décevant !

Une première période pauvre en jeu entre l’Olympique de Marseille face a Nantes, beaucoup de déchets et aucune réelle action, très peu de mouvements et de précision dès lors que les vingt derniers mètres étaient franchis.

En deuxième mi-temps, Ludovic Blas ouvre le score pour les siens (50e), avant que Dimitri Payet n’égalise (69e). En toute fin de rencontre, Hiroki Sakai a été directement expulsé (90e+4).

Au classement, les hommes de Nasser Larguet restent sixièmes, avec le même nombre de points que Rennes (38p), actuel 5e. Quant aux Nantais, ils sont toujours (18es), mais avec le même nombre d’unités que Lorient, (17e).

 

le Stade de Reims, quant à lui n’arrive décidément plus à gagner en Ligue 1 avec ce quatrième match sans victoire devant Saint Etienne.

Les Champenois se sont montrés très dangereux jusqu’au but de El Bilal Touré, sur une magnifique tête prise au premier poteau sur corner (72e). Mais contre toute attente, alors que le match semble plié, Charles Abi est parvenu à marquer le but de l’égalisation après une frappe repoussée sur la ligne par Munetsi (89e)

Reims reste (13e) et Saint-Etienne recolle au (14ème) rang.

 

Lille reprend la tête du championnat !

le LOSC n’avait pas le droit à l’erreur ce dimanche sur la pelouse du FC Lorient.

Les Lillois mettent rapidement en place un gros pressing, Les occasions arrivent alors, mais la tête de Fonte n’inquiète par Dreyer. Petit à petit, les Merlus reculent et se font surprendre. Sur une incompréhension avec Celik, David frappe vers le but et le malheureux Gravillon dévie dans son propre but (0-1, 21e).

Cependant, les visiteurs n’ont pas le temps de savourer. Deux minutes plus tard, Mouffi décale Hergault côté gauche qui enroule du pied droit, sa belle frappe qui finit dans le petit filet adverse (1-1, 23e).

José Fonte offre l’avantage à son équipe d’une puissante frappe du droit à l’entrée de la surface après un dégagement lorientais hasardeux (1-2, 38e).

Après la pause,  sur un coup franc concédé à l’entrée de la surface, Jonathan Ikoné a permis aux siens de prendre le large : son tir, passé juste au-dessus d’un mur qui avait choisi de ne pas sauter, est allé se loger en pleine lucarne (1-3, 59e).

Malgré leur avance, les Lillois ont continué à pousser, tirés par un Yusuf Yazici, entré peu après l’heure de jeu, et qui s’est procuré plusieurs occasions avant de servir idéalement Domagoj Bradaric pour le 4e but (1-4, 90+1).

Le LOSC prend donc les trois points à Lorient (4-1) pour revenir à la première place du championnat. Les Merlus glissent eux dans la zone rouge (18es).


Articles récents

Un commentaire

  1. Le LOSC Ligue 1 au premier rang, dans l’attente du match du 1er mars, face à Strasbourg, une victoire sûre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *