Foot Afrique Aïgba-Touré Moubarak : Un départ du pays, bénéfique en perspective pour ce garçon



A peine 4 semaines, le 5 février dernier précisément, qu’il a quitté son pays, le Togo, et déjà, il dégage une certaine maturité qu’on ne lui connaissait pas trop ici. Discuter avec le portier international togolais, Aïgba-Touré Moubarak, actuel sociétaire du club de l’élite kenyane Sofapaka, devient un réel régal. Lui, qui vient de reprendre les pelouses (lundi dernier), après un petit temps d’arrêt. Et si l’intéressé estime que, « physiquement il se sent bien et moralement, ça va mais qu’à son départ de Lomé, et au début ça a été difficile pour lui », c’est à comprendre…

Pour tout être humain, les faits de quitter subitement les siens, de changer de pays, de culture, de langue, d’environnement, ne sont jamais faciles. Et l’ex gardien de but de l’AS OTR, n’a pu déroger à ces règles de la nature, en reconnaissant que, « c’était compliqué pour s’adapter mais avec l’aide de la direction du staff et de mes coéquipiers ça été un peu facile, l’intégration ».

Ayant subi un malaise sur la pelouse de Wundanyi Stadium le 24 février, lors du match de la 11e journée du championnat, face à KCB (2-2), le portier des Eperviers, mis au repos un petit temps et qui a commencé lundi dernier sa mise en forme, avoue « se sentir beaucoup mieux », tout en s’apprêtant à reprendre le travail avec le groupe dès ce lundi. Ce qui, selon lui, tombe tellement bien, car Aïgba, pour rien au monde, ne pourrait oublier d’où il vient. Son pays, le Togo (déjà éliminé), bien sûr, va faire face très prochainement aux deux dernières journées des éliminatoires de la CAN Total Cameroun 2022, contre les Comores le 22 mars, et face au Kenya, le 30…

Et il y pense bien entendu, car estime-t-il, « le fait de représenter mon pays a toujours été un privilège pour moi et ce serait une joie et une fierté, comme toujours, de le représenter encore une fois pour ces deux derniers matchs des éliminatoires de la CAN »… Le regroupement des Eperviers de Claude Le Roy, pour ces dernières échéances, débutent ce lundi, selon les informations, et ce qui se dit est qu’on accentue cette ossature sur la majorité des locaux. Eliminés par le Rwanda au premier tour du dernier CHAN, ils auront néanmoins, l’occasion de gagner plus en expérience. Et surtout, en maturité.

Yves de Fréau

 

 

 


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *