Afrique Elim CAN 2021 : Le Sénégal réclame la libération de ses internationaux à la Fédération Française

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




La Fédération Sénégalaise de Football a sollicité l’intervention de la Fédération Française de Football pour la libération des joueurs de la sélection sénégalaise convoqués pour les rencontres des deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021.

L’inquiétude grandit en Afrique à mesure que se profilent les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN. Et la France est au centre des attentions. S’appuyant sur une circulaire de la FIFA du 5 février 2021 tenant compte des nombreuses restrictions des déplacements dans le monde, les clubs français ont décidé, comme les y autorise ce document, de ne pas libérer leurs joueurs sélectionnés si un isolement de cinq jours devait leur être appliqué à leur retour de sélection. Cela concerne de nombreux pays africains, parmi lesquels le Sénégal, dont le sélectionneur Aliou Cissé puise largement dans les championnats français, avec 12 éléments sur les 26 convoqués. Confrontée à la perspective de nombreuses défections, la Fédération sénégalaise de football (FSF) a décidé de contre-attaquer sur le terrain juridique.

Face à cette décision de la LFP et des clubs français, la Fédération sénégalaise de football (FSF) a décidé de réagir en transmettant un courrier à la Fédération française de football. Le secrétaire général, Victor Seh Cissé, auteur de la lettre, demande ainsi à la FFF d’intervenir pour mettre à disposition du Sénégal les joueurs évoluant en France. La FSF et son secrétaire général soulignent notamment un vice de forme sur la décision de la LFP. « Ledit règlement (de la FIFA, ndlr) ne prévoit pas l’intervention d’une autre structure dans la procédure en dehors de l’Association nationale et des clubs des joueurs convoqués », indique Victor Seh Cissé, qui précise également que le délai pour refuser la convocation des joueurs est de six jours.


Articles récents