Afrique CAN 2021 : La CAF assure avoir fait sa part dans la dérogation accordée aux expatriés européens

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Accusée par certains de n’avoir pas réagi à la décision des clubs européens de bloquer leurs joueurs et de les empêcher de participer aux deux dernières journées de la CAN 2021, la Confédération africaine de football réagit.

Dans un communiqué publié dimanche, l’instance dirigeante du football africain dit avoir activement contribué à la dérogation finalement accordée par l’Etat français aux internationaux africains.

« Ceci est une rapide mise au point relative à la tenue des matchs en Afrique, notamment les discussions concernant la libération des footballeurs africains d’Europe et d’ailleurs, au cours de la trêve internationale FIFA de mars. Comme vous le savez, après des discussions fructueuses avec le gouvernement français et la Fédération Française de Football, nous avons finalement obtenu l’exonération de septaine pour les joueurs étrangers issus du continent africain mis à disposition de leur équipe nationale », a indiqué le secrétaire général de la CAF dans un communiqué.

D’après Véron Mosengo-Omba,  « Les résultats obtenus sont l’aboutissement d’un travail de collaboration, d’une part, entre le Président Infantino et la FIFA et d’autre part, le Président Motsepe et moi-même, en ma qualité de secrétaire général ».

Et d’ajouter que « la libération de joueurs africains basés en Europe et dans d’autres continents est essentielle pour la performance des équipes nationales africaines. Elle assure également la qualité et le respect des standards de niveau mondial de la Coupe d’Afrique des Nations ainsi que la compétitivité des équipes nationales africaines à la Coupe du monde de la FIFA ».

A noter que certaines conditions qui accompagnaient la dérogation de l’Etat français a privé certains pays de leurs joueurs vedettes.


Articles récents