Afrique Interview exclu – Fataf Kouraogo : « Je veux ressembler à mon idole Yaya Touré »

Rodolph TOMEGAH

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Jeune joueur talentueux de nationalité togolaise et burkinabé, Fataf Kouraogo a choisi de construire sa carrière au pays des Etalons. Milieu de terrain technique et polyvalent de 20 ans, il rêve de jouer comme Yaya Touré et surtout de faire la carrière de l’ex-international et super star ivoirienne. Dans cette interview accordée à Africa Top Sports, il donne les raisons qui l’ont conduit à préférer le championnat burkinabé à celui du Togo et se confie sur ses objectifs à court et à long termes.

 

Africa Top Sports : Pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter ?

Fataf Kouraogo :  Je me nomme Fataf Kouraogo , je suis âgé de 20 ans et je suis un jeune footballeur évoluant au poste de milieu relayeur. Mais je suis polyvalent et je peux également jouer milieu offensif et parfois en défense centrale. Je suis sociétaire de l’Association Sportive de Kouritenga, club de deuxième division du Burkina Faso.

Justement, pourquoi avoir choisi de quitter le Togo pour le Burkina Faso ?

Les championnats burkinabés, aussi bien de première et de deuxième divisions, sont des championnats physiques et très intenses. En deuxième division ou j’évolue, tous les matchs sont des derbys. Et sans vous mentir, cela contribue énormément dans la construction de ma carrière et en ce qui concerne le joueur que je veux devenir. J’apprends beaucoup, aussi bien sur le plan physique que sur l’aspect tactique.

Fataf Ouédraogo à l’entraînement

On peut donc dire que ce sont ces facteurs qui ont été à l’origine de votre choix ?

En quelques sorte oui. En plus d’avoir un championnat bien plus intéressant, le Burkina Faso offre, d’après moi, beaucoup plus de portes de sortie et d’opportunités. Vous n’êtes pas sans savoir qu’en matière de formation et de football des catégories de jeunes, ce pays est très bien positionné et en avance sur le continent africain. Voilà une des raisons pour lesquelles j’ai choisi de jouer dans l’un de ses championnats. L’objectif que je vise est de mettre en valeur mon talent pour avoir la chance d’être détecté rapidement, de trouver une porte de sortie et de devenir un joueur professionnel évoluant en Europe comme nous le désirons tous.

En plus, sur le plan financier, les championnats du Burkina Faso payent mieux que ceux du Togo. Nous évoluons pour devenir des professionnels et dans le football, vous savez tous que l’argent est le nerf de la guerre. Donc l’aspect financier a également compté dans mon choix.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Mon tout premier objectif cette saison et de contribuer et de donner le meilleur de moi-même pour faire monter mon club en première division. Nous sommes en ce moment leader de notre zone et j’en suis satisfait. J’espère surtout qu’on finira le championnat sur la même lancée pour nous retrouver dans l’élite. Une fois cet objectif atteint, je poursuivrai mon aventure avec le club en première division ou je me lancerai dans d’autres challenges qui me permettront d’aller plus loin. Mais pour le moment, je suis concentré sur mon club et espère le voir monter.

Fataf Ouédraogo et Aristide Bancé, ancien international burkinabé

Avez-vous des vues sur la sélection du Togo ou du Burkina Faso ?

Bien évidemment que oui. Je suis un binational, j’ai à la fois la nationalité togolaise et burkinabé. Jouer pour l’un des deux pays fait également partie de mes projets d’avenir. Mais le monde du football est exigeant et pour y parvenir, vous savez bien qu’il me faut travailler dur. C’est ce que je m’évertue à faire pour le moment, tout en espérant taper dans l’œil des plus grands clubs un jour. Une chose est sûre, je veux faire du football un métier, faire une bonne carrière dans ce domaine et gagner ma vie avec. Je veux ressembler à mon idole Yaya Touré et pourquoi pas faire mieux que lui.

 

 

 

 


Articles récents