Afrique Vincent Aboubakar : « La clé pour un footballeur, c’est avoir un mental costaud »

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Pour l’émission de Canal Plus, Talent d’Afrique, Vincent Aboubakar est revenu sur les moments difficiles qu’il a vécus à Porto.

Vincent Aboubakar réalise des performances XXL depuis son arrivée en septembre 2020 au Beşiktaş.  Le Camerounais pourrait même voir son option d’achat lever par le club. Le Lion Indomptable a retrouvé toute la plénitude de sa forme. Débarrassé des blessures, l’international camerounais est redevenu la terreur des défenses adverses.

« Aujourd’hui grâce à Dieu je retrouve le sourire c’est le plus important. Ce qui m’a perturbé dans ma carrière ce sont les blessures chaque fois que je suis dans une bonne ascension, il y a toujours ces petites blessures qui viennent m’empêcher mais grâce à Dieu j’ai la capacité de rebondir. Après je pense que c’est la clé pour un footballeur, avoir un mental costaud et savoir ce que tu veux dans la vie », a confié l’ancien joueur de Lorient.

L’attaquant formé au Coton Sport de Garoua reconnait que son arrivée à Istanbul ne fut pas aussi simple. « Beaucoup de clubs ont eu peur par rapport à ma blessure, Besiktas s’est positionnée après ça n’a pas été facile pour signer là-bas. Si je me blesse avant décembre, je repartais à Porto ils ont ajouté des clauses pareilles. Grace à Dieu je ne me suis pas blessé je n’ai pas rechuté. Besiktas est un club ambitieux, je connais la maison j’ai trouvé de supers bons mecs qui ont encore facilité mon intégration dans ce fait en sorte que ça se passe plutôt bien. » 

L’attaquant des Lions Indomptables, sait au fond de lui ce qu’il peut donner et apporter. « Moi je sais que j’ai un potentiel énorme, peut-être je n’ai pas eu la chance de jouer dans les grands clubs mais je sais de quoi je suis capable, je n’ai pas besoin qu’on me dise Abou il faut…. Mais je connais de quoi je suis capable. J’avais dit à Njie Clinton que j’allais marquer en finale et en septembre j’ai dit à Aurélien qu’on va gagner la CAN ».  


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *