Foot Afrique Togo : Agassa éjecté du staff des Eperviers…la colère de Nibombé Daré

Jacques PEKEMSI




Nibombé Daré ne décolère pas, à la suite de l’éviction d’Agassa Kossi du staff de la sélection nationale du Togo. Le weekend dernier, l’ancien défenseur des Eperviers, a jugé inopportune, cette décision.

Dans une intervention sur Taxi FM, une radio locale et relayée par foot.tg, Nibombé Daré n’a pas caché son mécontentement, face à la dernière actualité dans le nouveau staff des Eperviers du Togo. L’emblématique Agassa Kossi, qui était depuis 4 ans, entraineur des gardiens en sélection nationale, a été éjecté.

« C’est décevant, l’éviction du « Sergent » Agassa, du staff. On perd une personne ressource, une personne de référence, après de longues années passées en équipe nationale. C’est interpellant ce départ, quand on sait que Abalo Dosseh aussi est parti de ce staff. Tout cela reste incompréhensible. Si par exemple le staff actuel venait à prendre des décisions à l’encontre de notre pays, je vous laisse deviner la suite (…) Agassa n’est pas à sa première proposition de contrat et le fait de se précipiter pour sortir une décision alors qu’ils sont en pourparlers, ça fait très mal au moral de tous les Togolais et de nous autres anciens partenaires de l’équipe nationale », a réagi l’ancien défenseur, devenu entraineur.

L’ancien international togolais, qui était en lice il y a quelques mois, pour prendre la tête de la sélection nationale (finalement confiée à Paulo Duarte), estime les autorités sportives togolaises, en prenant cette décision, se trompent de combat.

« Personnellement je pense que le président de la fédération et son ministre de tutelle se trompent de combat. Ils doivent rapidement se ressaisir pour mieux restructurer et donner un sens cohérent à leurs prises de décisions. Sinon, plus d’un Togolais ne comprennent pas pourquoi retirer Agassa de ce staff. Si le ministre veut se servir des doléances formulées de revoir le salaire de Agassa à la hausse pour s’attaquer à son intégrité morale, et lui et le président de la fédération ferait mieux de retrouver plutôt leurs régiments, à la caserne. Car ce n’est pas normal ce qui a été fait », a ajouté l’ancien défenseur d’Arminia Bielefeld.

 

 


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *