Afrique Jean-Willy Ngoma a l’école de Vadim Vasilyev

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




En quête d’expérience et d’excellence, l’agent de joueur Jean-Willy Ngoma, a récemment rencontré Vadim Vasilyev, ancien vice-président de l’AS Monaco.

L’ancien vice-président de l’AS Monaco a commencé à se faire une place sur le marché des transferts, où il joue les intermédiaires entre clubs et l’agent. S’il a quitté, à regret, l’AS Monaco en février 2019, Vadim Vasilyev n’a pas pour autant abandonné le milieu du football. En effet, l’ancien vice-président du club de la Principauté, a créé à Monaco une société de conseil et d’intermédiaire dans les transferts. Raison pour laquelle, l’ancien joueur passé par la formation d’Anderlecht et reconverti dans un rôle de conseiller de joueurs, Jean-Willy Ngoma, n’a pas hésité à rencontrer l’homme d’affaires russe, afin de s’aguerrir un plus dans ce domaine.

« C’est bien d’avoir pu échanger dans la gestion de club avec une des personnes comme Vadim Vasilyev qui est quand même est des plus gros transferts de talents parce que moi je cherche à me perfectionner, à mettre plusieurs cordes à mon arc. Quand on parle de talent, Vadim Vasilyev est quand même le Président qui a sorti des talents comme Mbappé, Thomas Lemar, Bakayoko, Fabinho et j’en passe. Je pense que quand vous avez pu développer dans la gestion, la construction d’un club autant de talents de haut niveau, c’est toujours plaisant de pouvoir échanger. J’ai pu poser toutes les questions qui étaient nécessaires, il m’a répondu avec une simplicité, une cohérence claire et aujourd’hui, c’est encore plus motivant. Il est agent de joueur, sa société aussi, il a pu me conseiller au mieux pour avoir une expertise sur les deux casquettes l’une que je pratique maintenant et l’autre que j’aimerais bien arriver comme ambition c’est à dire un jour dirigeant de club, », nous a confié Jean-Willy Ngoma.

« Aujourd’hui même si je ne suis pas sûr des projets différents, ce sont des expériences de vie que vous ne pouvez que faire car malheureusement il n’y a pas d’école d’agent de joueur, ni dans le business. Ce sont les expériences que vous vivez qui vous font progresser et aller encore plus haut et comme je le dis, si vous fréquentez beaucoup de personnes qui ont pu avoir une certaine réussite dans le métier que vous faites, eh bien la prochaine réussite ce serait vous. Sauvegarder le contact et s’il y a quelque chose à faire, on le fera ensemble », a ajouté le Belgo-Congolais.

 


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *