Afrique Algérie : La réponse d’Andy Delort à Belmadi

Jacques PEKEMSI




Andy Delort n’a pas mis du temps pour sortir du silence. Mis en cause mercredi par le sélectionneur national d’Algérie, le joueur de l’OGC Nice est monté au créneau pour expliquer sa décision de ne pas jouer avec la sélection, durant un an.

Auteur d’un bon début de saison, Andy Delort ne se met pas à la disposition de la sélection nationale algérienne. Ce jeudi, l’attaquant niçois a confirmé les propos de Djamel Belmadi, tout en donnant les raisons, qui l’ont poussé à privilégier son club.

« C’est le fruit d’une longue réflexion dont j’ai pu faire part à Djamel lors d’une discussion entre hommes. Je ne rentrerai pas dans les détails car c’est une discussion que je souhaitais garder privée. Mais il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte : tout d’abord, et c’est très important, le rôle qui est le mien en sélection (4 titularisations en 11 sélections). À côté de cela, je vais avoir 30 ans dans deux jours et je suis à un moment charnière de ma carrière : je viens d’arriver dans un club où l’exigence et la concurrence sont beaucoup plus élevées, je veux mettre toutes les chances de mon côté », confirme le joueur à l’Equipe.

Selon, certaines rumeurs reprises également par Djamel Belmadi, le joueur de 29 ans serait en réalité contraint par une clause de son contrat avec Nice, qui l’empêcherait de disputer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Une pure invention, selon lui.

« Je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus. Simplement que la supposée clause dans mon contrat est une pure invention, tout comme le fait qu’une autre personne que moi dicterait mes propres choix. J’espère simplement que mon choix sera compris, les gens me connaissent, je suis quelqu’un d’entier et je donne toujours tout. Je pense que ce choix est important pour moi cette saison, mais je ne prends pas ma retraite internationale », a ajouté l’ancien joueur de Montpellier.


Articles récents