Afrique Foot : Fatawu, El Arouch, Doké, les futurs stars africaines selon The Guardian

Jacques PEKEMSI




Comme chaque année, le média The Guardian publie une liste de 60 joueurs de moins de 17 ans qu’il estime les plus prometteurs. Voici les pépites africaines dans cette liste de 2021.

Après avoir cité Sekou Koita en 2016, Erling Haaland, Timothy Weah en 2017 et Ansu Fati, Eduardo Camavinga en 2019, The Guardian sort encore sa liste annuelle de joueurs qui pourront être des stars demain. Le Togolais Josué Doké, l’Ivoirien Karim Konaté, le Ghanéen Abdul Fatawu Issahaku, le Franco-Algérien Bouanani et le Franco-Marocain Mohamed El Arouch, sont dans l’effectif de cette année.

Abdul Fatawu Issahaku

C’est sans doute l’un des gros espoirs du Ghana et du continent africain. Le natif de Tamale a été particulièrement efficace lors de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans 2021 où il a été désigné meilleur joueur du tournoi. Bien qu’évoluant seulement en deuxième division ghanéenne, il a déjà été sélectionné chez les Black Stars séniors.

Mohamed El Arouch

Le meneur de jeu qui a joué pour la France dans les sélections de jeunes, est devenu le premier joueur de la génération lyonnaise 2004 à signer en tant que professionnel cet été. Le joueur a fait quelques apparitions en pré-saison pour l’équipe première, sous les ordres de Petr Bosz. Il est également un spécialiste des coups francs.

Josué Doké

Régulièrement convoqué en équipe nationale du Togo sous l’ère Claude Le Roy, Josué Doké a fait ses débuts avec les Eperviers à seulement 16 ans. Avec ses 4 sélections et un but, l’ailier reste un talent sérieux à surveiller. Il continue par s’améliorer avec son club au Ghana, la West African Football Academy.

Karim Konaté

A 17 ans, Karim Konaté est un attaquant complet qui peut jouer en première ligne et qui peut marquer des buts de la tête comme des pieds. Après avoir disputé une saison complète avec l’ASEC, Konaté a été appelé par Patrice Beaumelle pour participer aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 avec l’équipe nationale senior de Côte d’Ivoire en mars 2021.

Mohamed Toure

Né à Conakry, le Guinéen qui a également la nationalité australienne est connu en Australie pour sa vitesse. Il peut courir jusqu’à 36 km/h, mais n’a pour l’instant que deux titularisation en équipe sénior. En février 2020, il est devenu le plus jeune buteur du championnat de première division australien à 15 ans et 326 jours. Il devrait continuer par progresser dans ce pays avant sûrement de prendre la route vers l’extérieur.

Badredine Bouanani

En décembre prochain, Badredine Bouanani aura 17 ans. Le Français d’origine algérienne a impressionné l’équipe de France des moins de 18 ans cette année avec un but et deux passes décisives, dans un tournoi qui comprenait également l’Espagne, le Portugal et la Suisse. Habituellement utilisé en tant que deuxième attaquant, il a rejoint Lille à l’âge de 11 ans. C’est en 2019 que Bouanani se fait remarquer, grâce à ses 4 buts et 5 passes décisives, au cours de ses deux premiers matches avec les moins de 17 ans de Lille.

A noter également la présence du jeune Allemand d’origine camerounaise Youssoufa Moukoko, qui a déjà battu des records de précocité en Bundesliga.

Les africains dans la liste de The Guardian

  1. Mohamed El Arouch
  2. Abdul Fatawu Issahaku
  3. Badredine Bouanani
  4. Josué Doké
  5. Karim Konaté
  6. Mohamed Toure

Articles récents