Afrique Jean-Willy Ngoma sur la candidature de Samuel Eto’o à la FECAFOOT : « Il a la possibilité de pouvoir faire évoluer le football au Cameroun »

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




L’annonce officielle de la candidature de Samuel Eto’o à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) continue de faire parler d’elle. Cette fois, c’est au tour de Jean-Willy Ngoma, de donner son avis.

Fort de sa célébrité et de ses réseaux, l’homme est candidat dans son pays le Cameroun, où l’élection aura lieu en décembre. Samuel Eto’o a gagné beaucoup d’argent durant sa carrière. Il aurait pu profiter de sa retraite sportive, pour gérer ses affaires et suivre de loin, l’actualité footballistique… il a pourtant fait le choix de se porter candidat à la présidence de la fédération de son pays. Au Cameroun, la candidature de Samuel Eto’o, officialisée le 22 septembre, a été accueillie presque comme une évidence.

Interrogé à ce sujet par Africa Top Sports, Jean-Willy Ngoma évoque la candidature de Samuel Eto’o, aux élections à la FECAFOOT.  L’agent de joueur belgo-congolais féru du football africain, pense qu’il est le choix idéal, au vu de son carnet d’adresse et de sa carrière de footballeur.

Lisez plutôt!

 

ATS : Que retenez-vous de la carrière de Samuel Eto’o ?

 

Jean-Willy Ngoma : Tout d’abord, je pense qu’il faut donner du respect à nos légendes, je pense qu’on ne le fait pas assez. Les honorer et leur donner la possibilité de pouvoir accomplir des choses et de les accompagner, dans leurs projets comme Samuel est en train de le faire. J’ai beaucoup de respect pour sa carrière, beaucoup de respect pour ce qu’il a pu donner au football et donc, c’est avec une certaine logique que je pense qu’il faut lui donner cette opportunité de continuer par développer le football dans son pays.

 

ATS : La légende camerounaise et africaine est candidat aux prochaines élections de la présidence de la FECAFOOT, que vous inspire cela ?

 

Jean-Willy Ngoma : Ça doit inspirer toutes les autres légendes du football africain. Je pense qu’ils ont la capacité de pouvoir apporter un plus, puisqu’ils ont côtoyé le haut niveau et ça, je pense vraiment que c’est une bonne chose pour la Fecafoot. Aussi il faut savoir ce que Samuel Eto’o propose. Avoir cette objectivité-là de lui laisser proposer certaines choses et d’avoir la possibilité de pouvoir faire évoluer le football au Cameroun.

 

ATS : La FECAFOOT est marquée depuis plusieurs années, par une crise juridique interminable, Samuel Eto’o pourra-t-il réussir à faire passer sa candidature et briguer le poste de président ?

 

Jean-Willy Ngoma : Je pense qu’il a passé les diplômes nécessaires en management business. Je pense qu’il est bien au courant des réalités et des problèmes du football camerounais. D’abord quand il était joueur, il était très impliqué pour régler un certain nombre de problèmes. Maintenant comme je le dis, il faudra voir ce qu’il va nous proposer. Voir réellement quel est son projet pour la Fecafoot. Je pense qu’il a la capacité de pouvoir le faire et en tout cas, sur papier, c’est alléchant.

 

ATS : De votre position d’agent de joueur, qu’est ce qu’il pourra apporter comme plus-value au football camerounais, en particulier et africain, en général ?

Jean-Willy Ngoma : Qu’il ne brûle pas les étapes. Si il est là, c’est parce qu’il est capable de pouvoir apporter un plus. En plus je pense que c’est une idée qui a été mûrement réfléchie et étudiée. Et surtout ce que j’ai à dire, c’est que, qui au Cameroun, peut avoir cette multiple casquette d’avoir pu fréquenter, d’avoir pu disputer, d’avoir pu négocier, d’avoir pu avoir des plans de stratégie de gros clubs de football au monde, on parle du FC Barcelone, du Real Madrid, de Chelsea, de l’Inter Milan, dans ces clubs, il a fréquenté des dirigeants de haut niveau, des entraîneurs de haut niveau, des directeurs sportifs de haut niveau, donc, je pense qu’il a l’expérience nécessaire, pour pouvoir diriger une fédération. Maintenant comme je l’ai dit précédemment, on va voir ce qu’il va proposer, qui seront ses plus proches collaborateurs dans ce projet. On sait que chez nous en Afrique, les gouvernants de nos Etats, sont très impliqués dans le football. Donc est ce qu’on va pouvoir lui donner la possibilité de pouvoir faire développer ce projet, c’est la grande interrogation que je me pose, mais en tout cas, je suis à 100% pour qu’on puisse le laisser développer ses idées.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *