Football Andy Delort : Les petits secrets du doublé de l’Algérien à Angers

Jacques PEKEMSI




Andy Delort est devenu une pièce essentielle pour l’OGC Nice. Ce dimanche, l’Algérien s’est montré encore décisif, en offrant la victoire aux siens (2-1) face à Angers grâce à un doublé. A la fin, le joueur a fait quelques confidences. 

Loin de la polémique qui a suivi sa décision de s’éloigner temporairement de la sélection algérienne, Andy Delort s’épanouit à Nice. Menés au score, les Aiglons ont été sauvés par leur joueur, bien inspiré.

Delort a d’abord eu un coup de chance sur le but égalisateur. Sa frappe a été contrée et transformée en lob. Mais le second but est une magnifique volée, qui rend le joueur fier. «  Sur le corner, d’habitude je vais à la tête et là, je ne sais pas pourquoi, je me dis qu’elle va me revenir dans les pieds. C’est l’instinct. Je vois qu’elle me revient, Hicham (Boudaoui) est devant moi, je lui crie deux-trois fois « laisse ». Après, je la prends plutôt bien », a confié le joueur, à la fin de la rencontre.

L’attaquant se souvient d’ailleurs de son enfance où son quotidien rimait, avec Jean-Pierre Papin. Les cassettes de son père produisent aujourd’hui des fruits.

« C’est mon père qui me les a fait bouffer. D’ailleurs, il m’a envoyé un message. Ça fait plaisir parce qu’il aime ça. Il m’a dit: ‘Le premier, tu as un peu de cul. Le deuxième, c’est les cassettes que je t’ai fait bouffer’. C’est un hommage pour lui, ça me fait plaisir ».


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *