Afrique football Bénin : Abue Akora Koffitse : le Togolais de l’AS Tonnerre, pour une entame heureuse

De Freau




Nombreux sont ces Togolais, entraineurs, footballeurs et même journalistes, qui, depuis un certain temps, ont déserté leur pays, pour se retrouver à l’est, en quête de leur passion. Et aussi du mieux-être. Il se dit que beaucoup de jeunes footballeurs Togolais passés du côté du Bénin, ont pour la plupart, troqué leur nationalité, contre celle du pays, qui les a accueillis…

L’actuel portier de l’AS Tonnerre, Abue Akora Koffitse, ex sociétaire de Maranatha FC de Fiokpo (Togo), passé ces deux dernières saisons, en Guinée Equatoriale, sous les couleurs d’Akonangui FC, a dû faire le trajet néo-traditionnel. Pour débuter à sa manière, l’ouverture de la saison 2021 du championnat du Bénin. Celui qui venait samedi dernier, avec son club, AS Tonnerre de Bohicon, de triompher lors la première journée. Et chose étonnante, à cette entame, il se retrouve par hasard, sur le terrain. L’ancien international togolais, et remplaçant au début, a fait son entrée à la 50e min, face à Hodio FC, à la suite de la blessure de son coéquipier et compère Yehoun Toldo Josias.

L’essentiel à assurer jusqu’à la fin de ce match, est que cet ancien sociétaire des clubs de la capitale togolaise, Agaza FC, Entente II et autre de Notsé, Anges FC, était de bien cadenasser ses cages. Et il l’a fait aussi bien que les observateurs béninois, n’ont pu caché leur étonnement de le voir rassurer et assurer la victoire de l’AS Tonnerre. Il a rejoint le club, il y a seulement quelques jours. Parce que, arrivé au Bénin, le dimanche 31 octobre 2021, et n’a commencé ses premiers entrainements que le lendemain. Ce jour où son père passait malheureusement l’arme à gauche…

« Mes premières séances, même jusqu’à ce jour, sont si douloureuses pour moi, dans la tête », affirme le gardien de but actuel de l’AS Tonnerre. Encore qu’il devra se surpasser lors de la 2e journée, samedi prochain, devant Energie FC, toujours dans ce Groupe B, où l’AS Tonnerre est classée 3e sur les 9 formations, en course pour cette première phase. Forcément que les images de son papa fraichement décédé, dont les obsèques programmées les vendredi 12 et samedi 13 novembre 2021, lui donneraient lors de cette 2e journée, plus de force que tout autre.

 

Yves de Fréau


Articles récents