Eliminatoires Mondial 2022 Mondial 2022 : La réponse énergique du Ghana, aux accusations de l’Afrique du Sud

Jacques PEKEMSI




Le Ghana et l’Afrique du Sud n’ont visiblement pas terminé leur match. Eliminés après leur défaite (0-1) face aux Black Stars, les Bafana Bafana se disent trichés. Ce jeudi, la Fédération ghanéenne a réagi à travers un communiqué.

La tension reste permanente quelques jours après le match Ghana – Afrique du Sud. Dans un communiqué rendu public ce jeudi, la GFA a réagi aux accusations sud-africaines en indiquant être en face d’un tissu de mensonges.

« Il est choquant, irresponsable et carrément irrespectueux de constater que nos collègues de la Fédération sud-africaine de football (avec laquelle nous entretenons de bonnes relations et un respect sportif mutuel) ont choisi de répandre des faussetés dans les médias plutôt que de présenter le tableau réel des événements avant, pendant et après le match… En fait, la Fédération ghanéenne de football ne permettra pas à la SAFA de lui faire subir son incompétence à travers ces allégations », », a indiqué la GFA.

Le Ghana tient à son image et ne souhaite pas voir sa réputation gâchée par des allégations non fondées.

« Les Black Stars sont une marque mondialement reconnue qui ne se livrerait à aucun acte visant à jeter le discrédit sur le jeu. (…) Nous avons travaillé très dur pour obtenir la victoire contre l’Afrique du Sud. Les Black Stars ont bien joué et ont gagné au mérite, sans aucune forme de soutien de la part des officiels. La Fédération ghanéenne de football appelle la Fédération sud-africaine de football à accepter la défaite de manière responsable et à montrer du respect pour les performances des Black Stars sur le terrain, car ce n’est pas la première fois que le Ghana bat l’Afrique du Sud et ce ne sera pas la dernière. En fait, chaque Sud-Africain connaît le pedigree des Black Stars dans le football, une raison pour laquelle l’équipe est très suivie en Afrique du Sud. La GFA continuera à projeter une image positive du football et à protéger l’intégrité du jeu dans le monde entier. La GFA souhaite affirmer clairement que nous opérerons toujours dans le cadre du règlement de la FIFA et que nous nous concentrerons sur notre prochain match, un barrage contre n’importe quelle équipe qualifiée que nous pourrions rencontrer. »

A noter que la fédération sud-africaine de football a porté plainte au niveau de la FIFA. Mercredi, l’instance a annoncé qu’elle donnait à la GFA jusqu’au 20 novembre pour répondre des accusations, avant une décision finale.


Articles récents