Afrique CAN 2021 : Une affaire de «fraude» et de «harcèlement sexuel» pourrait disqualifier le Zimbabwe

Rodolph TOMEGAH

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Qualifié pour la CAN 2021, qui se joue au Cameroun du 9 janvier au 6 février prochain, le Zimbabwe pourrait finalement ne pas participer à la compétition, en raison d’une décision politique, qui risque de ne pas plaire à la FIFA.

En effet, estimant que des «arbitres femmes» ont fait l’objet de «fraude» et de «harcèlement sexuel» de la part du personnel technique de la Fédération zimbabwéen de football (ZIFA), la SRC, l’équivalent du ministère des Sports, a décidé de suspendre le Conseil d’administration de l’instance dirigeante du football du Zimbabwe.

Une décision, qui, certainement, ne plaira pas à la FIFA quand on sait que l’instance a horreur de l’intrusion des politiques, dans les affaires de football.

Mais peu importe ce que cette décision peut engendrer, le président de la SRC, Gerald Mlotshwa, en conférence de presse mardi dernier, estime que son pays est prêt à en assumer les conséquences.

«Nous considérerons toujours qu’il s’agit d’une mesure à court terme. Si cela nous prend un an, deux ans et que nous sommes exclus du football international, je pense que c’est très bien et que tout le monde l’accepte», a-t-il fait savoir.

En cas de suspension du Zimbabwe de la CAN 2021, c’est la Zambie, qui pourrait en profiter. Les Chipolopolo, il faut le rappeler, on fini 3e de la poule H des éliminatoires, derrière l’Algérie et le Zimbabwe.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *