Cameroun A Douala, la CAN arrive au petit trot



L’ambiance, dans la capitale économique, est plutôt discrète. Les populations, surprises, attendent toujours d’être chauffées, par les animations, ayant trait à la 33ème édition de la CAN.   

 

A la fois déçus et impatients. C’est comme cela que sont les conducteurs de motos taxis, en ce moment à Douala. Souvent sollicités pour des campagnes d’animation de la ville, en tout genre, ils avaient espéré être associés, à une nouvelle fête, à l’occasion des préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations, dans la capitale économique du Cameroun, siège du groupe E.   « Nous sommes le 6 Janvier. Je pensais qu’il devait y avoir du mouvement partout. Regardez le centre-ville. Y avez-vous vu un drapeau ? Aucun et on nous dit que nous organisons la CAN ? Les gens d’en haut se la sont appropriés. Ils nous ont abandonné », peste ce mototaximan, rencontré, sur le Boulevard de la Liberté, jeudi en mi-journée.

Ce n’est en effet, pas l’effervescence, au vaste centre commercial d’Akwa et dans les environs de ce point névralgique du tout aussi important arrondissement de Douala 1er, qui abrite notamment le quartier administratif. Devant un supermarché,  l’on peut voir deux porte-tout chargés, de gadgets (drapeaux, vuvuzelas,etc). Des clients se renseignent, achètent, mais le vendeur nous dit que, ce n’est pas encore la grande affluence. « Cela fait trois ou quatre jours que j’ai démarré cette activité. Pour le moment c’est lent. Les Camerounais étant des partisans de la dernière minute, nous espérons que les acheteurs viendront un peu plus tard », dit Roosevelt.

La CAF installe son QG à Douala

Akwa, est aussi la zone, qui abrite le quartier général de la Confédération Africaine de Football. L’instance faîtière du football continental, a élu domicile, au Krystal Palace, le somptueux hôtel, 5 étoiles inauguré, le 17 Décembre 2021, par le premier Ministre camerounais, Joseph Dion Ngute.  Le calme règne. Un bus barre une entrée, gardée, par des éléments de la Police nationale. Nous décidons d’aller en savoir plus, sur les activités des hôtes de l’endroit. Arrivés à la hauteur du vigile, en faction, à l’entrée principale, nous nous entendons rétorquer : « nous ne sommes pas autorisés à laisser entrer, les hommes de médias ». Nous voilà repartis, pour la suite de notre tour de ville. Des vendeurs ambulants de gadgets, avalent les kilomètres, en criant. Non loin du « Rond Point Maetur », dans l’arrondissement de Douala 5ème, il y a un léger parfum de Coupe d’Afrique : des bannières des pays participants, ont été regroupées, en pleine rue.  Ce sera tout ici.

Plus loin, à Douala 3ème , une fan zone a été érigée tout près de la mairie du coin. Elle est là, depuis la veille de la Saint Sylvestre. L’espace, pourra accueillir, jusqu’à 1500 personnes, chaque jour. Elles pourront y regarder les rencontres sur l’écran géant, qui surplombe, cet endroit surélevé de la principale cité du pays. C’est l’une des rares choses, qui, avec  les arrivées et l’installation des sélections de Côte d’Ivoire et d’Algérie, rappellent aux Doualais, que leur ville, leur pays, accueille un événement sportif d’envergure.      


Articles récents