Uncategorised Kamou Malo (Burkina Faso) : « Il faut gagner pour continuer la suite de la compétition »



En conférence de presse d’après match, le joueur de cette victoire 1-0 du Burkina Faso face au Cap Vert, Hassane Bandé et le coach des Etalons, Kamou Malo, ont donné leurs premières impressions à chaud !

 

Hassane Bandé 

« Bien évidement ça fait plaisir, mais mon but premier est de me rendre au service du collectif. Maintenant si j’ai un titre au final j’en suis très fier.

 

Quel est l’objectif pour la suite ?
Bien sûr aller le plus loin possible, on a un match qui approche, qui est très important [contre l’Ethiopie], on va essayer de gagner le match pour assurer la qualification.

 

Kamou Malo (coach)

Journaliste – Félicitations pour votre victoire, comment allez-vous aborder la suite ?
Merci, c’est une première victoire dans cette compétition, ça nous permet en tout cas de recoller au reste du peloton, là on va essayer de redistribuer les cartes, il faut gagner pour continuer la suite de la compétition, donc on va s’atteler à cela.

 

Journaliste – Comment vous sentez-vous après ce baptême du feu et cette première victoire ?

On ne peut pas cacher nos émotions, on est habités par le devoir accompli, ça fait énormément plaisir et ça encourage de continuer sur cette lancée. Je me sens heureux ce soir.

 

Journaliste – Vous étiez doublement dos au mur, car le Cap Vert venait avec une avance avec sa victoire face à l’Ethiopie, en deuxième période votre équipe a beaucoup souffert , les joueurs nous ont donné des sueurs froides dont Cyrille Bayala ?

Pour Cyrille [Bayala] j’ai déjà dit désolé, avant d’avoir ces garçons on sait ce que vaut les joueurs, nous aussi on a notre lecture, vous avez vu tous les matches, tous les matches se gagnent à l’arrachée, le Cap Vert est venu avec beaucoup d’arguments et pensait se qualifier, donc étant mené à la mi-temps c’est normal [d’être mis sous pression].

La gestion émotionnelle de cette seconde période a été difficile, c’est vrai qu’on a souffert, mais ça valait la peine car on repart avec la victoire. Mais on ne peut pas offrir une équipe flamboyante d’entrée, car on vient de débuter et l’équipe est en reconstruction.

 

Journaliste – Que pensez-vous du niveau technique de la poule A ?

Je pense que dans la poule, le Cameroun joue à domicile, ils ont des atouts et arguments plus que les autres car ils profitent de leur public. Il y a un nivèlement de niveau, et ce n’est pas que dans notre poule. Personne ne peut dire, je vais prendre cette équipe et je vais la battre, un match à toujours des inconnus, toutes les équipes ont le niveau d’être là.

 

Journaliste – Depuis le match contre le Cameroun, sur les deux matches on a senti que le flanc droit à quelques soucis, notamment avec Issa Kaboré, qu’on n’arrive pas à comprendre, et nos adversaires nous créent beaucoup de difficultés sur ce point, on a failli avoir le match nul. Quel est votre impression à ce sujet ?

C’est bien de l’évoquer, on l’a également observé, vous faite bien de mettre le doigt là-dessus, le garçon n’a aucun soucis, il a suivi la préparation. Je pense que dans un match, quelque soit le niveau, peu importe l’équipe qui joue, c’est sa première CAN, on ne devient pas un joueur cador aussi rapidement. On va échanger avec lui et on essayera de le corriger.


Articles récents