Uncategorised Le coach du Ghana Milovan Rajevac remonté sur le manque de « fair-play » du Gabon



En conférence de presse, le coach du Ghana a fait mine de retenir sa frustration sur l’issue de la rencontre, qui semblait allait en la faveur de son équipe jusqu’à la 90e minute. Après qu’un de ses joueur soit tombé au sol, les Ghanéens ont décidé de sortir le ballon, mais les Gabonais ont joué au lieu de remettre le ballon.

 

Journaliste – Quels sont les enseignements de ce match ?

Le math était très difficile très compétitif, nous menions 1-0 et le match était supposé terminer sur ce score, nous étions sur d’avoir les 3 points.
Mais comme dans le premier match avec le manque de concentration à 10 minutes de la fin du match (perdu 1-0 contre le Maroc, ndlr), on se prend cette égalisation. Nous avons tout de même gagné 1 point, avec le dernier match ça fait 4 points donc nous pouvons espérer passer le prochain tour.
L’équipe gabonaise devait nous remettre le ballon, car c’est le fair-play, mais nous avons terminé en encaissant 1 but, nous devons rester solides et concentrés et tout donner pour le prochain match.

 

Journaliste – Le Gabon comptait pourtant l’absence d’Aubameyang, mais ils ont réussi à renverser la vapeur, vous pensez que votre équipe a reculé, ou votre équipe a trop voulu conserver ce 1-0 ?

Une fois de plus nous étions proches de gagner ce match, mais le fair-play a influé le résultat. Quiconque joue pour l’équipe ne fait pas une grande différence, du fait qu’il ne s’agit pas du nom, et la plupart des joueurs sont de très grands joueurs. Tous les matches sont des matches majeurs, il y’a beaucoup de concurrence, et les résultats sont souvent serrés, donc ce ne sont pas des individualités. Mais pour nous le plus important c’est que nous avons toujours toute nos chances pour aller au prochain tour, on fera tout pour que cela arrive.


Articles récents