CAN 2021 CAN 2021 – Aliou Cissé (Sénégal) : « Il ne faut pas salir notre victoire »



Le Sénégal a arraché sa qualification pour les quarts de finale après sa victoire 2-0 face au Cap-Vert ce mardi 25 janvier, au stade de Kouekong à Bafoussam. En conférence de presse d’Après-match, Aliou Cissé s’est réjouit de cet heureux dénouement en saluant le sérieux de ses joueurs.

Journaliste : Coach, félicitation pour la qualification. A partir d’aujourd’hui, peut-on dire que les Lions de la Teranga sont totalement libérés ? 

On n’a jamais été attrapés (rires). Ce qu’il faut retenir c’est le fait qu’on ait bien démarré ce match. C’était très important. C’est ce que nous voulions. On voulait pousser cette équipe à la faute. C’est ce que nous avons réussi à faire. A dix, ils ont un système défensif, ce qui est encore plus difficile. Ils reculent d’avantage. A 9 ça l’a été encore plus. Je tenais à féliciter vraiment les joueurs pour leur détermination pour la qualité qu’il ont dû mettre et par rapport aux consignes respectées.

Journaliste : Aujourd’hui vous avez mis de l’intensité dans le jeu. Est-ce que ce type de jeu que vous souhaitez pour votre équipe?

Je crois que tout le monde connait le Sénégal. Nous avons besoin de jouer avec une certaine intensité. Et quand cette intensité n’est pas là, c’est souvent difficile. On a du mal à voir nos joueurs. C’est pour cela tout le long du match j’ai demandé à mes joueurs de mettre vraiment beaucoup de vitesses dans les transmissions, beaucoup de vitesses dans les projections, pour emballer ce match. Il faut aller chercher le ballon quand il sort. En face, il y a une équipe aussi qui fait en sorte que le Sénégal ne joue pas dans cette intensité.

Journaliste : Est-ce qu’il n’y a pas un souci avec le positionnement de Gana Gueye ? 

Quand j’ai fait jouer durant la CAN 2019, Gana Gueye en tant que relayeur, beaucoup de joueurs me l’ont reproché. Mais je crois que c’est un garçon qui a vraiment des qualités offensives très très intéressantes. Il est capable de se projeter. Il est capable à un moment donné de faire cette passe décisive. Aujourd’hui, il aurait dû marquer. Je l’encourage à aller de l’avant. Il faut qu’il ait beaucoup plus confiance en lui. Qu’il se persuade qu’il est capable à un moment donné d’apporter un plus sur le plan offensif. Défensivement, personne ne met en doute les qualités de Gana. Je crois qu’en terme d’agressivité, de récupération du ballon, il fait partie des meilleurs au monde. Et si au Sénégal je lui demande de jouer autrement, il faut qu’il s’adapte à cela et qu’il se lâche.

Journaliste : Aujourd’hui il y a eu plusieurs situation où on remet en cause le VAR, qu’elle est votre position ? 

Moi j’ai toujours parlé de ce VAR. Est-ce que c’est l’arbitre qui est au centre qui décide ou ce sont les gens qui sont en haut qui décident. Nous on a bénéficié de part le passé de la chance de ce VAR, mais ça nous a également porté préjudice plusieurs fois. C’est toujours le débat. Moi ce que je pense, c’est que l’arbitre central est le maitre du jeu. Il faut à un moment donné le laisser décider. Il est amené à se tromper comme un entraineur peut se tromper, comme un joueur peut louper une passe. On n’est que des êtres humains.

Journaliste : Est-ce qu’une victoire à 9 contre 11 a la même saveur, ou alors vous avez des regrets?

On est très fiers de notre match aujourd’hui. Nous venons de loin. Nous avons vécu des moments très difficiles. Aujourd’hui on a l’ensemble de notre groupe. Nous nous sentons forts, mais avec beaucoup d’humilités. On a pris le dessus dès l’entame de ce match. A dix, bien-sûr que l’adversaire va reculer. Il ne faut pas salir notre victoire. Nous sommes très fiers d’avoir gagné. Nous sommes très fiers d’être en quarts de finale. Et vous allez voir à Yaoundé.


Articles récents