Afrique football Selim Amallah (Maroc) : « C’était difficile sur tous les points car en Afrique il n’y a pas de match facile »



Après la victoire du Maroc face au Malawi (2-1) ce mardi lors des huitièmes de finale de la CAN 2021, Selim Amallah a réagi au micro de la Journaliste, Dounia MESLI.

Journaliste – Votre prochain adversaire ça sera soit l’Égypte soit la Côte d’Ivoire, quel est votre plan de jeu ?

On n’a pas de plan de jeu, mais on va jouer notre plan de jeu à nous. C’est des joueurs qui aiment jouer le football contre une équipe qui aime jouer au football et ça sera l’Égypte ou la Côte d’Ivoire.

Journaliste – Une question sur Romain Ghanem Saïss, c’est votre leader, qu’est-ce qu’il vous présente et qu’est-ce qu’il vous apporte dans ce groupe ?

C’est sûr qu’il est notre capitaine, Romain est là comme un grand frère puisqu’on est une jeune équipe, il nous apporte que du bien et c’est un grand joueur sur le terrain, il nous fait beaucoup de bien à la défense. On l’écoute et on agit.

Journaliste – qu’est-ce qui fait la force de l’équipe du Maroc aujourd’hui puisque vous êtes en 1/4 et impressionnant depuis le départ ?

Je pense que c’est le groupe, on a un groupe qui est dans l’ambiance et c’est magnifique, on s’entend tous bien dans ce groupe et ça se voit sur le terrain quand on joue et on est performant les uns les autres.

Journaliste – Qu’est-ce que vous avez pensé du public qui était très présent aujourd’hui pour vous applaudir et vous soutenir ?

Oui on a été très surpris d’avoir autant de Marocains dans les tribunes et c’est pour ça qu’on les remercie pour tous les messages qu’ils nous envoient puisque ça fait vraiment plaisir.

Journaliste – Vous avez encore l’énergie pour aller jusqu’au bout ?

Bien-sûr qu’on a encore de l’énergie, c’est pour ça on joue au football, le Maroc cette année a grande chose à faire dans cette compétition.

Journaliste – À quel point c’était difficile la victoire ?

Ah c’était difficile sur tous les points car en Afrique il n’y a pas de match facile. On a joué notre jeu, on a patienté et on a trouvé la faille dans les dernières minutes.

Journaliste – Vous préférez l’Égypte ou la Côte d’Ivoire ?

Il n’y a pas de choix à faire.

Propos recueillis par la journaliste, Dounia MESLI , Twitter : https://twitter.com/Mesli_Dounia


Articles récents