Afrique CAN 2021 : Le président du COCAN dévoile les circonstances et les causes de la mort des 8 supporters à Olembe

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Dans un point de presse organisé ce vendredi soir, veille des quarts de finale de la CAN 2021, le président du Comité d’organisation de la compétition a dressé un bilan a mi-parcours de ce tournoi démarré depuis le 9 janvier dernier. Occasion pour lui de revenir sur les circonstances dans lesquelles est survenues la bousculade ayant entraîné la mort de huit supporters lors du match Cameroun-Comores.

Dans sa déclaration liminaire, Narcisse Mouelle Kombi estime que le bilan de la CAN 2021, depuis son début le 9 janvier jusqu’aux huitièmes de finale, est largement positif et que la compétition connait un succès populaire remarquable sur l’ensemble des six sites.

« Que ce soit dans les stades de compétition, dans les fan zones ou autres points de rassemblement disséminés à travers le territoire, le football a une nouvelle fois permis de célébrer l’Afrique à travers des spectacles grandioses », s’est réjoui M. Mouelle Kombi.

Et de saluer le bon déroulement de la compétition, notamment la cérémonie d’ouverture qui a été une des plus belles d’une Coupe d’Afrique des nations et a connu un éclat particulier, ainsi que l’ensemble des matchs et de leur organisation qu’il estime sans reproche.

Seul point noir dans le tableau peint par le président du Cocan 2021, la mort des 8 supporters lundi dernier, alors que se déroulait la rencontre Cameroun-Comores comptant pour les huitièmes de finale.

D’après M. Mouelle Kombi, ce malheureux incident est dû à l’affluence monstre qu’il y a eu à l’entrée du stade d’Olembé ce jour là, la plupart des supporters ayant préféré attendre de finir de regarder, devant leur écran télé, le match Gambie – Guinée avant d’arriver au stade.

« Cela explique le fait qu’il y ait eu une forte concentration du public sur les voies menant au stade, principalement sur l’axe central venant d’Emana, nonobstant l’existence d’autres voies alternatives pour le desserte du complexe sportif d’Olembe », explique le patron du Cocan.

Selon Narcisse Mouelle Kombi, l’écoute des hymnes nationaux précédant le match entre le Cameroun et les Comores, a provoqué une ruée vers les grilles de sécurité du stade.

« Face à la pression exercée sur les grilles et débordés par la marée humaine, les éléments de sécurité en faction ont procédé, de manière imprudente, à l’ouverture de l’entrée sud du stade, occasionnant malheureusement une grande bousculade qui a abouti au décès de huit compatriotes », déplore-t-il, avant d’ajouter qu’il est également apparu, après les enquêtes, que le nombre d’agents de sécurité en poste était insuffisante et que la coordination par les forces de sécurité présentes aurait pu être améliorée.

Toutefois, le président du Cocan a tenu à préciser que la bousculade n’a pas eu lieu dans l’enceinte d’Olembe proprement dite, mais plutôt à l’extérieur.

A noter qu’en plus des 8 morts, plus de 38 autres supporters ont été blessés dans cette bousculade.


Articles récents