CAN 2021 CAN 2021 – Mondher Kebaier (Tunisie) : « On était beaucoup trop justes sur tous les plans »



Après avoir réussi à sortir le Nigéria en huitième de finale, la Tunisie s’arrête en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021). A la suite de la défaite (0-1) face au Burkina Faso, le sélectionneur Mondher Kebaier s’est confié à la presse. Pour lui, son groupe a fait tout son possible, en vain.

Journaliste – Coach vous venez d’être éliminés de la compétition, quelle est votre sentiment au sortir de cette rencontre ?

On était mal à l’entame du match. On a encaissé un but aux dix dernières secondes. Nous avons tout fait pour aller en demi-finale. Je ne veux pas revenir sur les problèmes qu’on a eu. Il y a eu certains qui sont retournés pour cause de Covid. Pour les joueurs, ils ont fait tout ce qu’il fallait à leur niveau. Malheureusement le match n’était pas en faveur du résultat que nous espérions.

On a travaillé dans des conditions difficiles et les joueurs s’entraînaient en trois groupes en raison du grand nombre de contaminations au coronavirus mais globalement je suis satisfait du rendement général de mes joueurs

Journaliste – Certains ont pensé que la Tunisie aurait dû attaquer d’avantage, comme vous l’aviez fait contre le Nigéria. Est-ce qu’aujourd’hui vous pensez que vous vous êtes donnés les moyens pour vous qualifier ? 

Le match d’aujourd’hui est différent de celui du Nigéria, le plan de jeu aussi. Contre le Nigéria on a opté pour un bloc médian et procédé par des contres rapides. Aujourd’hui on a voulu faire le jeu, on a voulu faire des montées de balles par l’air. On n’a pas su amener la balle vers nos attaquants. Mais surtout que sur la majorité de nos actions, l’équipe du Burkina Faso a su comment récupérer pas mal de balles au niveau de la zone médiane. Ils ont réussi à marquer sur une occasion au niveau de la première période. On avait toute une deuxième mi-temps pour revenir au score. Mes joueurs ont tout fait pour revenir au score, surtout avec les décalages sur le coté. Ce qui nous a manqué c’est la dernière passe, la réussite au niveau de la finition.

Les changements effectués à la pause ont apporté le plus et les joueurs qui viennent à peine de se remettre du coronavirus ont tout donné mais la chance nous a tourné le dos en seconde période

Journaliste – Coach est-ce vous n’avez pas pris cette équipe du Burkina Faso de haut? Parce qu’au cours de la conférence de presse d’avant-match, on vous a senti un peu trop confiants.

Avant le match on a dit qu’on respectait beaucoup l’équipe du Burkina Faso. Mais on le savait, c’est une équipe qui est difficile à déjouer. On l’a vu également sur le terrain. On n’a pas su s’imposer dans le jeu, surtout au niveau de la phase offensive. Globalement, l’équipe du Burkina Faso n’a pas volé la victoire. On étaient beaucoup trop justes sur tous les plans, offensivement et défensivement.

Propos recueillis par Jacques Pekemsi, envoyé spécial d’Africa Top Sports à Garoua 


Articles récents