Afrique football CAN 2021 / Joseph Lopy (Sénégal) : « Nous devons rester mobilisés »



Le milieu défensif des Lions de la Teranga, Joseph Lopy, était mardi en conférence de presse aux côtés de son entraîneur, Aliou Cissé. Il a réitéré la détermination de la sélection sénégalaise à remporter enfin le trophée de la CAN à condition de rester concentrés sur l’objectif visé.

Journaliste – On a vu après le match contre la Guinée Equatoriale, la vidéo du discours de Diallo dans les vestiaires. Alors vous qui êtes un « rescapé » compte tenu des nombreuses blessures que vous avez eues dans votre carrière, que représente ce discours-là ? Est-ce que arrivés en demi-finale, c’est déjà une réussite pour vous ou vous pensez qu’il faut effectivement aller chercher le trophée?

Vous avez entendu le discours comme moi. Il demande à ce qu’on reste concentrés. On venait de faire un bon match qu’on  a gagné. C’était le but. Et là, on sait qu’il y a des matches importants qui vont arriver comme le coach l’a dit. On va jouer face à une très bonne équipe qui a mérité sa qualification. Quand on a des objectifs, il faut toujours rester concentrés et avancer. Il y a un match important qui arrive. Le discours c’est de rester mobilisés.

Journaliste – On a  vu que lors du dernier match, le retour d’Ismaila Sarr avait comme un effet boosteur sur l’équipe. Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur son apport à la fois tactiquement et même dans le vestiaire ?

Je vais insister sur ce que le coach a dit. Il a dit qu’il avait envie d’être là. Il avait envie de représenter sa nation. C’est un point essentiel. Vous avez vu le plus qu’il a apporté quand il est rentré. C’est un joueur important. Nous sommes contents de l’avoir.  J’espère que ce sera de bon augure pour l’équipe.

Journaliste – Vous allez disputer votre première demi-finale en phase  finale de Coupe d’Afrique des Nations. Est-ce que personnellement, vous avez eu la pression ? Et quel est le mot d’ordre pour le match de ce  mercredi ?

Pression positive alors ! Et envie de jouer, de représenter dignement notre drapeau. Après, on n’a pas de pression particulière. Cela reste un match de football qu’il faut bien aborder, bien préparer. Nous savons que nous avons en face de nous un très bon adversaire. Comme j’ai dit tout à l’heure, qui a mérité sa qualification, qui aura envie de gagner, de continuer l’aventure. Nous aussi avons envie de gagner, de continuer l’aventure. Ce sera un match disputé. A nous de faire ce qu’il faut sur le terrain comme nous l’avons montré sur le dernier match, pour continuer l’aventure.

Journaliste – Avec  la finale de 2019 si on parle de Sadio Mane, est-ce que vous allez le voir ?   Est-ce qu’il vous parle ? Est-ce que vous lui demandez des conseils ? C’est quoi cette relation ?  Qui est plus jeune ? Est-ce que vous pouvez nous raconter  comment ça se passe ?

Je ne suis pas plus jeune que lui (Rires) . Il connaît des choses que nous ne connaissons pas forcément. Cela va peut-être nous surprendre, mais c’est quelqu’un de généreux qui partage sans forcément qu’on lui demande. C’est quelqu’un qui travaille beaucoup, qui nous donne envie de travailler. Il nous donne aussi le goût du haut niveau parce que quand on le  voit travailler, on se rend compte qu’on ne travaille peut-être pas assez (rires) et qu’on devrait s’y mettre aussi; mais c’est quelqu’un qui est toujours le premier à montrer, qui a envie de gagner, qui a envie de tirer l’équipe vers le haut et on le voit sur le terrain. C’est un exemple à suivre.

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Yaoundé

Pierre Arnaud Ntchapda       


Articles récents