Afrique Raja Casablanca : Marc Wilmots sort du silence après son limogeage

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Marc Wilmots n’est plus l’entraîneur du Raja Casablanca… 3 mois après son arrivée. Il n’aura effectué que 10 matchs sur le banc dont une défaite en Supercoupe face à Al Ahly.

Il y a trois petits mois, Marc Wilmots était nommé comme entraîneur du Raja Casablanca pour une durée de deux ans. Et cette aventure est déjà terminée pour l’ancien sélectionneur de la Belgique. Depuis son arrivée en novembre, Marc Wilmots a dirigé l’équipe pour 10 matches seulement toutes compétitions confondues, pour quatre victoires, quatre nuls et deux défaites. Ce licenciement n’était pas vraiment inattendu, car dès le mois de décembre, des rumeurs circulaient sur le fait que Wilmots serait renvoyé. « Une question politique », a déclaré Wilmots à Het Nieuwsblad. « Début novembre, il y avait trois candidats à la présidence. Le président a été élu avec 70 %. Cela signifie également qu’il y a eu deux perdants. Ils ont commencé à conspirer et ont utilisé tous les moyens possibles et ce même à travers les médias sociaux. »

Dimanche, Wilmots a été mis sur la touche après une victoire. « Après une victoire ! Cela prouve que l’évaluation de mon travail n’avait rien à voir avec les résultats. Ça ne peut pas être pire. Allez, personne ne peut prendre ce licenciement au sérieux, n’est-ce pas ? Les personnes qui ont un peu suivi le dossier savent assez bien où en sont les choses. C’est pourquoi je suis déjà en train de parler avec un autre employeur. Je ne vous en dirai pas trop pour l’instant. Mais l’idée est que je reste ici quelques mois de plus avec ma femme et ma petite fille Lena », a conclu Wilmots.

 


Articles récents