Basket-Ball Interview – Vafessa Fofana : ‘’Je suis dans une équipe où un coéquipier fait également le ramadan’’



Pour une seconde fois, le basketteur international ivoirien Fofana Vafessa a accepté de se prêter au jeu de l’interview avec Africatopsports. Dans cette rubrique, il se prononce sur la période du ramadan assez particulière pour lui étant de confession musulmane. Aussi, il se projette sur la prochaine Coupe du Monde de Basketball, qui est une priorité pour la Team Côte d’Ivoire.  

 

Bonjour M. Vafessa Fofana, heureux de vous avoir en interview pour une seconde fois. L’équipe d’Africatopsports vous souhaite beaucoup de courage en cette période de ramadan. En tant que sportif de haut niveau comment gérez-vous les efforts physiques tout en jeunant ?

Je travaille sur des temps de repos plus long contrairement à d’habitude. Par exemple la sieste de récupération est plus importante. Au niveau des entraînements on gère l’échauffement différemment avec moins d’efforts violents au début. Le but étant d’avoir assez d’énergie jusqu’à la fin de la séance ou du match. On est dans la gestion mais sans tricher.

 

Avez-vous du soutien d’un de vos coéquipiers ou éventuellement du club ?

Pour une fois je suis dans une équipe où un coéquipier (Abdoulaye N’doye) fait également le ramadan. Donc on se soutient mutuellement et cela donne une force supplémentaire. De plus le club met à ma disposition certaines choses afin d’éviter les carences, comme des bouteilles d’eau avec du sel ou des collations.

 

Votre club est actuellement 12e de l’Elite. Pensez-vous pouvoir terminer plus haut dans le classement et décrocher une place européenne ?

Oui je le pense car nous une équipe très talentueuse et ce serait une déception de rater la qualification pour les play-offs cette année. Surtout au vu du potentiel du groupe et du fait du calendrier qui est assez favorable. Donc à nous de faire le nécessaire pour aller accrocher cette place qualificative.

 

Dans une interview accordée à un média français l’année dernière, vous aviez déclaré quitter Cholet à cause de votre faible temps de jeu. Aujourd’hui, est-ce que vous êtes satisfait de votre traitement avec Gravelines-Dunkerque ?

Oui totalement satisfait et cela dès le premier contact téléphonique. Le discours a été axé autour de mes qualités et le club ne m’a pas vendu de rêve. J’ai réellement apprécié cette approche à la fois concrète et honnête. Leur objectif était de me recruter en tant que leader défensif avec mon énergie et côté guerrier caractéristiques. C’est ce que je fais quotidiennement et cette confiance mutuelle se manifeste à la fois sur le terrain et via mon engagement. Ici je me sens vraiment bien.

 

Quel regard avez-vous sur le basketball ivoirien ? Suivez-vous le championnat local ?

Un regard extérieur en ma qualité d’éléphant évoluant à l’étranger. J’espère vivement que le club SOA (champion en titre) pourra aller le plus loin à la BAL, suite à sa qualification en fin d’année. Après les émotions du titre de la saison dernière, enchainer sur ces résultats doit être une grosse fierté pour les joueurs comme pour le club. Sinon, le manque de retransmission m’empêche de suivre comme je voudrais les matches.

 

Dernièrement lors de l’annonce de la tenue du deuxième tournoi du groupe C comptant pour les qualifications Zone Afrique de la Coupe du Monde 2023, du 1 er au 3 juillet à Abidjan, on vous a vu aux côtés du président de la fédération ivoirienne de basket. Alors, pensez-vous avoir pris de la dimension au sein de cette sélection ?

En toute humilité je pense pouvoir répondre affirmativement. Ceci pour plusieurs raisons comme les résultats de la sélection ainsi que de mon apport sur le terrain. Aussi je figure parmi les « anciens » du groupe. Aujourd’hui cela conforte ma place tout en me donnant du crédit. A vrai dire, initialement ce n’était pas prévu, mais le président m’a fait une demande à laquelle j’ai naturellement accéder.

 

Les ivoiriens croient en vos chances d’être au prochain mondial de Basket. Quel message pouvez-vous leur adresser à ce sujet ?

Merci encore pour leur soutien et la foi placée en nous. Ce voyage se fera en équipe et non pas individuellement. C’est une marque d’amour à laquelle nous sommes sensibles, mais également une responsabilité qui nous revient. Nous croyons fort en nos chances de qualification sur la base de l’avantage (3 – 0) tout comme de la prochaine fenêtre au pays. Nous souhaitons rééditer la même ou une bonne performance synonyme d’obtention des billets définitifs. A nous de bonifier l’avance de nos résultats du 1 er tour

 

Vos vœux à la nation ivoirienne en cette période de jeûne ?

Patience, courage et solidarité à toute et tous ceux qui sont dans ce mois de ramadan. Mais également à tous ceux qui ne pratiquent pas. Mes salutations fraternelles et bonjour à la rédaction !

 

Interview Vafessa Fofana (BCM Gravelines-Dunkerque) : ‘’nous allons tout faire pour valider notre ticket pour le mondial FIBA 2023’’

 

Interview réalisée par Ouattara Lakoun Marcel Da Silva, journaliste à Africatopsports


Articles récents