France Bruno Irles : « Qui aurait parié que l’ESTAC aurait obtenu un point à Paris ? »



Tout juste après le match nul arraché face au PSG (2-2), le coach de l’ESTAC, Bruno Irles était pleinement satisfait de son équipe, qui a tenu la dragée haute face au Champion de France !

« C’est un match particulier car on affronte le champion de France et ce qui fait qu’on a réussi à aller chercher ce point c’est ce supplément d’âme. Paris pouvait tout faire sauter, mais mes joueurs ont eu un supplément d’âme, car on doit aller chercher un maintien et on fait un pas vers cela. J’ai vu mes joueurs avec leurs qualités, à se batte, à ne rien lâcher, à se projeter, à mettre de l’envie, de l’abnégation, et quand je vois que ce que je demande se retranscrit sur le terrain, c’est une grande fierté.

Journaliste – Au sujet du maintien
On avance bien, on va attendre le résutlat de mercredi de Saint-Etienne contre Nice. Cette grosse satisfaction, c’est cette équipe qui veut être en Ligue 1 la saison prochaine. Venir chercher un point face à un PSG qui a déjà le championant acquis, c’est une grosse satisfaction. Qui aurait parié que l’ESTAC aurait obtenu un point à Paris ? Nous on y croyait. Après le 2-0 on revient, avec des situations qu’on avait travaillé.

On a le sentiment que le PSG pouvait être remonté, comme ce fut le cas sur ces deux dernières rencontres ? Quelles ont été les clés ?
Non je ne vais pas vous donner tout les détails de ma stratégie (sourire). Si le PSG devait jouer son titre ce soir, on ne serait pas revenus, les joueurs ont levé le pied, il y a une top équipe sur le terrain, mais il n’allait pas chercher un titre, ou une qualification, c’est ce supplément d’ame qui fait qu’on a pu rivaliser dans le matc, mais oui il y a quelques défauts dans cette équipe du PSG et on a su appuyer la-dessus.
Les joueurs n’étaient pas abbatus, et de n’ont pas modifié notre plan de jeu, ces défauts du PSG sont des pièges pour l’adversaire, il faut faire très attention, car ça peut être de gros piège pour nous. Si on avait changé notre plan de jeu, on aurait pas pu revenir à 2-2.

Paris a marqué mais le but a été refusé, quel est votre avis à ce sujet ?
Moi je l’ai vu en vrai, et ça me paraissait logique qu’il soit refusé, car il ne joue pas le ballon et il empeche mon joeuur de revenir, et ça ne m’a pas étonné qu’il revienne voir le VAR, car c’était une faute pour nous.

Sur la panenka de son joueur
Le danger pour tous les tireurs de penalty, c’est qu’on a tous les images aujourd’hui, on sait tous comment les penalty sont tirés. Neymar a son style et ça fonctionne à chaque fois, mais Florian est obligé de modifier.

 

Propos recueillis par Dounia Mesli


Articles récents