Afrique Burkina Faso : Aristide Bancé démissionne de son poste de Team Manager des Etalons

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Aristide Bancé quitte le staff des Etalons. Team manager de la sélection national du Burkina Faso, l’ancien joueur a rendu sa démission vendredi soir.

Bancé est en procès avec l’ancien président de la Fédération burkinabé de football (FBF), Sita Sangaré, pour diffamation et entretient des relations difficile avec certains joueurs de l’équipe nationale. Une situation qui l’a contraint à rendre sa démission à l’instance dirigeante du foot burkinabé.

«J’avais pour credo de travailler à la discipline au sein des Étalons, pour des résultats efficients de notre équipe nationale et la valorisation de notre drapeau. Vous m’avez vu jouer. Vous savez que je n’ai jamais triché sur le terrain. Autant, je n’ai pas changé de posture en tant qu’encadreur. Mais aujourd’hui encore, il me revient à l’esprit la sortie de certains joueurs avec à leur tête, leur porte-parole réclamant mon départ. Après tout ce temps, j’ai réfléchi, personnellement, et ai trouvé sage de souscrire à leur volonté. Sinon, comment pourrions-nous travailler dans un esprit d’inimitié ? Avec en sus ces atmosphères délétères créés au sein de la fédération de football », écrit Bancé sur sa page Facebook avant de poursuivre.

«Au moment où je publie ce texte, je rends solennellement ma démission au sein de la Fédération Burkinabè de Football, et cela, sans avoir averti au préalable mon grand-frère président de la FBF. Il me semble qu’on nous reproche notre proximité filiale. Comme si Aristide Bancé que je suis était un intrus, un parvenu, un moins que rien qu’on a ramassé dans la rue pour lui faire des faveurs imméritées. Ce n’est pas de ma faute, le coup du destin. Il y a eu des TM avant moi, et je ne suis même pas arrivé à cette responsabilité par le biais de mon frère, mais sous suggestion d’autres personnalités. J’ai un parcours, après tout, et je ne supporte pas qu’il soit minimisé à ce point, aussi aveuglément, aussi irraisonnablement ! J’ai même lu des commentaires où l’on affirme que je serais accroché à mon salaire de T.M, salaire qualifié de juteux par certains, et qui m’a arraché des rires en sourdine ».

«Bref. Je souhaite bon vent aux Étalons avec le vœu qu’ils nous gratifient d’excellentes performances. Mes remerciements à ceux qui ont eux confiance en moi, c’est juste une parenthèse qui se ferme », conclut l’ancien Etalon.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.