CAN Féminine 2022 [CAN 2022]- Capitaine du Botswana : « Nous sommes ici pour apprendre, c’est notre premier tournoi »



Le Botswana découvre pour la première fois la CAN féminine de football. Logées dans le groupe de la mort avec le Nigéria, l’Afrique du Sud et le Burundi, les Botswanaises sont venues pour acquérir une expérience dans cette compétition, selon leur capitaine. En conférence de presse, la sélectionneuse Gaoletlhoo Nkutlusang et la capitaine Bonan Otlhagile se sont exprimées sur leur premier match contre le Burundi demain 4 juillet et sur leurs ambitions pour cette CAN.

ATS-Quel est votre sentiment à l’idée de débuter ce tournoi ?

Coach – Je suis vraiment contentes d’être ici pour ce tournoi, car c’est un grand tournoi, aussi pour mon développement en tant que femme coach et après qualifié mon équipe pour ce tournoi.

ATS-Comment vous sentez vous pour ce tournoi ?
capitaine – je pense que nous sommes préparés à 100%. C’est un grand tournoi et vis a vis des préparations nous avons bien fait les choses.

ATS-Journaliste – Comment allez vous définir la réussite pour votre équipe?

Dans l’histoire ou dans ma vie, je peux dire que c’est quelque chose qui sera retenu, en tant que femme, c’est maintenant que la CAF doit mettre l’accent sur le foot féminin, mettre plus de femmes en tant que coachs

ATS- Journaliste – Pour vous et l’équipe qui participe à ce tournoi, comment définissez la réussite

C’est une grande opportunité pour nous, en regardant tournoi après tournoi, c’est vraiment l’opportunité de jouer, et de nous montrer partout avec l’équipe, il faut élever le jeu, et ça va dépendre de la performance de l’équipe, ca va nous permettre de grandir

ATS- Journaliste – Première participation et groupe relevé avec le Nigeria et l’Afrique du Sud?

Je crois que tant que l’équipe nous sommes conscientes dans le groupe où nous sommes, bien sûr il y a le Nigeria et l’Afrique du sud, pour le Burundi c’est la première fois qu’on les rencontre, je crois que ça peut nous servir comme source de motivation car nous allons jouer contre les meilleures, et nous aussi nous sommes l’une des meilleures équipe d’Afrique.

Capitaine- Je crois que de mon côté nous savons que nous sommes dans la poule la plus difficile, mais comme on le dit l’histoire, nous allons nous concentrer sur le Burundi. Nous allons parler du Nigeria et l’Afrique du sud après. Mais comme elle a mentionné la coach, vous devez être la meilleure pour jouer avec les meilleures, ça va nous aider pour l’avenir, pour savoir ou on doit s’améliorer, pour progresser. Nous sommes ici pour apprendre, c’est notre premier tournoi, nous sommes ici pour emmagasiner de l’expérience et revenir avec de plus forts arguments aussi quoiqu’il arrive.

ATS – Journaliste – Sur le temps de préparation suffisant ?

Coach – Je pense que nous avons eu beaucoup de temps de préparation, avec des moments de pause, mais c’est une source de motivation et d’expérience d’être ici, il y aura d’autres équipes/clubs, qui peuvent offrir des contrats pour l’étranger, pour développer l’équipe et le niveau national de la sélection.

ATS- Journaliste – Est-ce qu’il y plus de pression autour de l’équipe d’être dans ce groupe de la mort, et de devoir gagner impérativement contre Burundi ?

Je crois que le premier match a du poids pour nous.  Parce que pour l’équipe et les joueuses, en regardant les adversaires comme Nigeria et Afrique du sud, mais bien sur demain, nous devons tout faire pour avoir les 3 points !


Articles récents