CAN Féminine 2022 [CAN 2022] – Gabriel Zabo (Coach Cameroun) : ‘’Nous allons travailler encore un peu plus devant les buts »



Après le nul face à la Zambie pour leur première sortie, le coach des Lionnes Indomptables du Cameroun Gabriel Zabo, était face la presse. Il a évoqué le manque d’éfficacité de ses protégés tout en soulignant le jeu fermé pratiqué par les Zambiennes. 

 

Journaliste : Bonsoir coach, on a remarqué que la Zambie a placé deux bus derrière, ça vous a dérangés ou pas ? Peut être avec ce que l’entraîneur zambien a dit ici en conférence de presse hier  »on a pas peur du Cameroun ». Vous aviez l’impression qu’ils vont venir jouer comme cela ? lls sont venus aujourd’hui ils ont installé deux bus derrière, est ce que ça a dérangé le plan tactique du coach ? 

Coach Zabo : Moi personnellement je suis presque surpris, on a dit aux enfants depuis la réunion technique que la Zambie allait venir jouer trop bas, jouer une défense renforcée et c’était à nous de trouver la solution.  Mais malgré cela nous nous sommes créés des situations. Il fallait n’est ce pas etre tres efficace dans ce genre de match. il fallait exploiter les phases arrêtées. Il fallait de temps en temps essayer de passer par les côtés.  On les a essayé. Bon ça n’a pas voulu entrer mais nous n’étions pas surpris, et on a dit aux enfants que attendez vous à un match où ils vont venir jouer en situation de contre-attaque. Honnêtement on a pas été surpris, mais c’est ça, chacun joue avec ses armes, et nous étions venus gagner. Malheureusement ça n’a pas été le cas, on va rentrer et on verra encore ce genre de matches encore les jours à venir.

 

Journaliste – Dounia : On a vu vos joueuses avec beaucoup de déchets techniques, qui ont fait preuve de manque d’efficacité criardes. Est-ce que ce match d’ouverture les a un peu perturbées et  pensez-vous quand même terminer premiers de votre groupe ? 

Coach Zabo : Quand vous dites que techniquement on avait des déchets criants, je suis désolé on a eu la possession de balles sur un adversaire qui est resté carrément dans son camp. On s’est créé des situations de buts mais nous sommes une équipe, on doit chercher la première place, nous allons la chercher et elle est encore jouable. Si nous jouons comme nous avons joué aujourd’hui , si nous avons un peu de caractère et si on est un peu calme devant les buts, on va les mettre au fond.

Journaliste  : bonjour coach , quelles leçons tirez vous de ce match

Coach Zabo : La leçon que nous pouvons tirer c’est que il ya une équipe qui a voulu jouer, une équipe qui est venue défendre, à nous de trouver la solution du but, et c’est ce que nous avons fait dans ce match puisque on savait qu’ils allaient jouer en contre. On a bloqué cette situation de contre attaque, nous avons gardé le ballon malgré que les déchets…Mais c »est des choses qui ne nous ont pas empêché d’avoir le ballon, donc nous allons perfectionner ce côté, nous allons travailler encore un peu plus devant les buts, car on a voulu le déséquilibre.  je pense que si nous continuons à jouer, à avoir cette organisation sur le plan défensif, offensivement on se créera encore plus d’occasions.

 

Journaliste : Bonsoir coach, le prochain match c’est face au Togo, quelle idée avez vous de cette équipe togolaise ? 

Coach : Malheureusement on a pas une grande idée du Togo, on a eu deux matches du Togo, nous avons l’occasion de les voir jouer tout à l’heure. Maintenant on aura une idée du Togo et nous allons nous préparer par rapport à ce que le Togo va nous proposer aujourd’hui. Je suis sûr d’une chose c’est que le Togo ne viendra pas jouer comme ils le feront aujourd’hui. C’est à nous d’aller forcer notre destin parce que nous sommes l’un des favoris. Donc il faut qu’on aille forcer le destin devant le Togo.

 

Journaliste : Coach, vous allez un peu aider la presse parce nous étions derrière on a pas pu voir, l’arbitre a certainement eu un malaise et elle s’est dirigée vers le banc du Cameroun, qu’est ce qui s’est passé exactement ? 

Coach : Aucune idée, apparemment elle a eu des crampes, et donc notre staff médical s’est occupé d’elle et c’est tout ce que je sais.

 

Journaliste : Coach on a vu Samuel Eto’o, Rigobert Song dans le camp camerounais,est ce qu’ils sont venus vous voir et qu’est ce qu’ils vous ont dit ? 

Coach :  Vous savez que Samuel Eto’o c’est le président de la FECAFOOT et Rigobert Song c’est le sélectionneur manager des Lions donc c’est tout à fait normal qu’ils viennent nous soutenir. Ils avaient des conseils à nous donner. Donc c’est le réconfort moral qu’ils nous ont apporté. Je pense que ça a fait du bien aux filles . Ils ont requinqué le moral en nous disant qu’il ne faut pas baisser la tête. Je pense que le message est passé.

 


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.