CAN Féminine 2022 [CAN 2022] – Maroc 1-0 Burkina Faso : Reynald Pedros, « On aurait pu faire mieux »



Après avoir gagné 1-0 leur match d’ouverture officielle de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine 2022, contre le Burkina Faso, le sélectionneur du Maroc Reynald Pedros pense que ses joueuses « auraient pu faire mieux. »

Journaliste : Vos impressions ?

On a eu un match difficile, l’enjeux, tout ce public, on a l’habitude mais… L’important est d’avoir pris les trois points. Après bien sûr, qu’il y a un petit peu de stresse. Mais démarrer dans une telle compétition avec un match gagné, ça ouvre des perspectives intéressantes.

Journaliste : Est-ce que vous vous attendiez à un autre engouement pour ce match ? A quoi est-ce que vous vous attendez pour le prochain match ?

Journaliste : Vous vous attendiez à avoir beaucoup d’engouement que ça ?

C’est toujours une belle surprise de voir du monde dans les stades, c’est bien des stades remplis et on espère que notre deuxième et troisième match il y aura encore plus de monde. Après c’est vrai que je disais tout à l’heure qu’il faut appréhender. J’espère qu’il y aura beaucoup de monde à l’avenir pour venir nous voir.

Journaliste : On a vu une équipe du Maroc très bien organisée suite défensivement en seconde mi-temps, vous avez eu plus de difficultés comment vous l’expliquez ?

On a eu pas ma situation franche et on arrive pas à se mettre à l’abri définitivement et puis il y a un moment donné, c’est vrai qu’il y a eu une petite crainte qui s’installe mais ça c’est normal. Je pense qu’on a fait un match entièrement satisfaisant on peut encore mieux faire. Ce match va nous aider à travailler et avancer.

Journaliste : Après n’avoir eu qu’un seul but dans ce match, va-t-il changer votre manière d’appréhender les autres matchs ?

Notre manière d’appréhender les matchs auraient changé si on avait perdu ce premier match, si on si on avait fait match nul ou perdu. Tout va bien, on sait qu’on allait avoir un match difficile, on savait que tous les matchs allaient être difficiles. Les favoris de la CAN ce n’est pas le Maroc. On est en progression, on travaille énormément pour préparer cette CAN. On a un match d’ouverture de la CAN à domicile effectivement il y a plein de choses, il y a plein de paramètres qu’il faut gérer. C’est vrai qu’aujourd’hui on aurait pu faire mieux. Mais, ça nous permet de travailler dans la sérénité le fait qu’on a gagné ce premier match.

Journaliste : Vous et votre homologue du Burkina Faso parlez de la pression du public, Vous voulez le public pour le football féminin ou pas ?

Jouer devant des supporters est toujours fantastique, exceptionnel. Seulement il faut que le public vienne nous encourager c’est mieux que de jouer devant un stade vide. Il faut du public pour le football féminin, il faut du public pour cette CAN.


Articles récents