Afrique [CHAN 2023] : Accusé par le Niger sur les tests covid, le Togo va saisir la CAF



Accusé par le sélectionneur local du Niger, d’avoir mal organisé l’arrivée et truqué les tests covid, le Togo réagit. Ce lundi, la Fédération Togolaise de Football s’est officiellement prononcée sur ce sujet, avant d’annoncer son intention de saisir la Confédération Africaine de Football (CAF). 

Au lendemain de la courte victoire des Eperviers locaux face au Mena du Niger, la FTF était face à la presse. Accusé par le sélectionneur local du Niger Harouna Doula, d’avoir exprès décimé l’effectif du Mena A’ avec des tests covid positifs, le Togo rejette tout en bloc.

« Ce n’est pas la première fois qu’on reçoit des sélections nationales dans notre pays.  On a bien joué beaucoup de matchs à enjeux et il ne nous a jamais traversé l’esprit d’aller voir qui que ce soit pour fomenter un coup  contre qui que ce soit. Je ne pense pas que ce soit le cas. Peut-être qu’ils ont l’habitude de faire ça chez eux, mais malheureusement nous on n’est pas habitués à ça… Ils ont même demandé un test de contre-expertise, qui n’est pas visiblement même dans les textes de la CAF, mais on a fermé les yeux là dessus pour calmer l’atmosphère. Malheureusement ça ne leur a pas empêché après de nous tirer dessus » a déclaré le Secrétaire Général de la FTF, Hervé Agbodan.

La CAF pour prévenir 

En conférence de presse d’après-match, le sélectionneur local du Mena avait promis de renvoyer la monnaie de leur pièce aux Togolais samedi à Cotonou (Bénin), lieu du match retour. Des déclarations graves pour lesquelles le Togo compte saisir la CAF afin de protester et prévenir tout litige samedi prochain.

« Cette déclaration, nous allons la transmettre à la CAF et voir. Heureusement ou malheureusement, le match ne se joue pas chez eux au Niger. Le Bénin aussi est un pays de droit et qui a pratiquement les mêmes règles que le Togo. On estime que les règles de droit et les règles d’organisation des compétitions comme l’a défini la CAF, seront appliquées. Mais qu’en même nous seront vigilants et prendrons les mesures s’il le faut pour ne pas tomber dans leurs pièges.

De toutes façons nous allons écrire à la CAF pour protester contre ce geste inamical d’un pays frère, qui devait, malgré tout ce qui leur arrive être sincères dans leurs déclarations au lieu de faire croire comme si au Togo, il y a des gens qui sont là pour traficoter les résultats. Nous allons écrire aussi à la CAF pour nous plaindre, parce que le droit de se plaindre n’appartient pas seulement qu’aux Nigériens. Et nous, nous avons même les preuves de ce que nous disons, et nous pouvons apporter ces preuves pour étayer ce que nous allons dire » a ajouté le responsable.


Articles récents