Europe Olympiakos : Après son départ de l’OM, Bakambu se lâche et fracasse Longoria



Arrivé libre en janvier dernier, Cédric Bakambu a finalement quitté l’OM six mois plus tard. Mais l’attaquant international congolais n’avait absolument pas l’intention de partir. D’après le joueur qui n’a pas été tendre avec Pablo Longoria, c’est le président marseillais qui a fait le forcing pour qu’il rejoigne l’Olympiakos.

En quête de renforts offensifs lors du précédent mercato d’hiver, l’OM avait enrôlé Cédric Bakambu qui était libre de tout contrat après la fin de son aventure en Chine.

L’ancien joueur de Villarreal  s’était engagé jusqu’en 2024 et a d’ailleurs réalisé une seconde partie de saison plutôt intéressante avec 4 buts en 12 apparitions. Mais alors qu’il se voyait bien sur le long terme à Marseille, notamment avec la Ligue des champions cette saison, Cédric Bakambu a été poussé au départ avec l’arrivée d’Igor Tudor, mais également à cause de son salaire imposant. Bien décidé à rester, l’ancien attaquant de Villarreal rejoint finalement l’Olympiakos le 15 septembre dernier, sans indemnité de transfert.

Et à l’occasion d’une interview avec le steamer Zack Nani, Cédric Bakambu en a profité pour revenir sur les conditions de son départ, taclant sèchement Pablo Longoria : « Ils voulaient de l’argent. Sauf que moi, quand Pablo (Longoria) est venu me chercher, il me parle de deux ans et demi, ce n’est pas pour que je reparte au bout de six mois. Donc je dis : « non, je n’ai pas trop envie de partir, je reste. » En plus, il y a le projet Ligue des Champions. J’ai mis des buts importants la saison passée. Pour moi c’était légitime que je sois dans le projet, dans la continuité. J’ai juste dit que je voulais être dans le projet, laisse-moi faire mon trou, ça va bien se passer pour moi. »

Visiblement très remonté, Cédric Bakambu pointe du doigt les méthodes du président de l’OM qui a tout fait pour se débarrasser de l’international congolais. « Sauf qu’il ne l’entendait pas de la sorte. Et comme les offres sont tombées… Ça parlait de 6-7M€. Lui, il s’est dit : « il ne veut pas partir, on va lui mettre la pression. » Donc ils ne me faisaient plus jouer, ils me mettaient à gauche. Pour te dire la vérité, à l’entraînement, je jouais arrière gauche, arrière droit, alors que je suis attaquant ! », s’offusque Bakambu.


Articles récents