Mondial 2022 Mondial 2022- Troy Deeney : « Peu de gens ont accordé au Sénégal le crédit qu’il mérite. Ismaila Sarr causera beaucoup de problèmes…. »



L’ancien attaquant de Watford, Troy Deeney, s’est exprimé sur le match de huitième de finale qui opposera l’Angleterre au Sénégal, dimanche à 19h. Largement favoris pour ce match, les Anglais doivent se méfier des champions d’Afrique, selon l’ancien coéquipier d’Ismaïla Sarr. Ce dernier causera beaucoup de soucis à l’Angleterre prévient Deeney.

« Peu de gens ont accordé au Sénégal le crédit qu’il mérite. Ce n’est pas une équipe de mauvaise qualité. Ils ont beaucoup de stars de Premier League. Ils n’auront pas peur de l’Angleterre et nous n’aurons pas peur d’eux, donc ce sera un bon match », a d’abord expliqué le buteur de Birmingham au média anglais The Sun, avant d’évoquer les clés du match.

« Nous avons réussi à dominer le ballon dans les phases de groupes et les équipes qui nous affrontaient n’ont pas pu nous menacer derrière. Cela va changer avec Ismaïla (Sarr) dans l’ambiance. Cela pourrait être le premier véritable test de cette défense. Je pense toujours que nous dominerons le ballon et que ce sera nous qui essaierons de les briser, mais ils nous attaqueront vraiment en contre. La transition va être la clé. Ce sera un match plus serré que les gens ne le pensent«  , a-t-il ajouté.

Pour avoir connu et côtoyé l’attaquant sénégalais durant trois saisons, l’attaquant anglais expliqué que ses compatriotes devraient se méfier du N°18 des Lions de la Teranga.

« Ismaila Sarr n’est pas stupide. Il saura à quel point c’est une grande opportunité. Il est assez mature pour réaliser que ce match du Sénégal contre l’Angleterre sera le plus grand auquel il ait jamais joué. Il va être gonflé. Il se dira : C’est mon heure. S’il est performant, ce sera un joueur vraiment, vraiment difficile pour Gareth Southgate », a-t-il d’abord expliqué au média britannique, The Sun.

« Dès le moment où il nous a rejoint à Watford à l’été 2019, nous savions qu’il était quelque chose de spécial à 21 ans. Son rythme effréné fait peur. Il court si facilement. Quand tu es un grand comme moi et que tu ne peux pas courir, c’est assez décourageant. C’est vraiment un mec sympa et marrant. Son anglais n’était pas très bon au début mais plutôt que d’en être gêné, il se moquait de lui ce qui était assez attachant », a témoigné l’attaquant de Watford.

Troy Deeney met ainsi en garde ses compatriotes anglais concernant l’explosivité de l’ancien du Stade Rennais.

« Quand Ismaila est dessus, il fait peur. Je me souviens de l’avoir vu en Ligue Europa pour Rennes contre Arsenal lors de la saison 2018-19 et il leur en a déchiré un nouveau. Il a la capacité de le faire, surtout dans sa position naturelle sur les flancs. Si vous le jouez au milieu, vous perdez quelque chose de son jeu mais il peut être mortel à droite ou à gauche. Il causera beaucoup de problèmes à l’Angleterre , en particulier à ses arrières latéraux. Je me souviens d’un match à Vicarage Road contre Manchester United en décembre 2019. Nous avons gagné 2-0, Ismaila a marqué et il a donné à Luke Shaw un temps misérable. Il a également joué contre Shaw et a marqué dans une autre victoire à Vicarage Road la saison dernière – ce match 4-1 qui a valu à Ole Gunnar Solskjaer le sac. Harry Maguire a également joué dans les deux et il était sur le pied arrière tout le temps, inquiet de ce qui allait se produire derrière lui », a expliqué Deeney, qui pense que le coach anglais doit parler à Kyle Walker sur ce match afin de contenir Ismaila Sarr.

« Ce sera pareil demain. Je ferais à nouveau appel à Kyle Walker dès le début, pour essayer de nier cela. Walker peut arrêter n’importe lequel des meilleurs joueurs du monde avec son rythme » , a-t-il conclu.


Articles récents