Coupe du monde Mondial 2022 : Addo révèle ce qui a manqué au Ghana, « la chance »



Après sa démission au poste de sélectionneur de l’équipe nationale du Ghana, Otto Addo révèle ce qui a manqué aux Black Stars à la Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022.

Le Ghana a été éliminé vendredi aux portes des huitièmes de finale du Mondial. Le pays ouest-africain a fini dernier avec 3 points, dans un Groupe composé du Portugal de Cristiano Ronaldo, de la Corée du Sud de Son Heung-min et de l’Uruguay de Luis Suarez. Les Black Stars ont concédé une défaite 3-2 contre les Portugais, une victoire 3-2 contre les Coréens et un autre revers 2-0 face aux Uruguayens.

Comme convenu, le sélectionneur des Black Stars par intérim a annoncé son départ qui sera acté au terme de ce mois, après la fin de ses six mois de contrat. Lors d’une conférence de presse tenue à Doha, Otto Addo a dressé le bref bilan de leur participation au tournoi au Qatar. « Nous devons remercier le Dieu Tout-Puissant de nous avoir donné cette opportunité et de nous avoir donné une équipe comme celle-ci. Je suis très, très fier des garçons, ils ont tout donné. Parfois, c’est de la malchance, cela fait aussi partie du football. », a-t-il déclaré.

« C’est le mauvais côté du football, parfois tu as de la chance, parfois tu n’as pas de chance. Mais ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient et parfois ce n’est pas entre vos mains. Je tiens à remercier le président Kurt Okraku de m’avoir donné cette chance et de m’avoir laissé faire mon travail comme je le voulais, j’apprécie vraiment cela. C’était la meilleure circonstance dans laquelle j’aimerais travailler. », a déclaré Addo.

‘Je tiens à remercier tout le staff technique de m’avoir soutenu du mieux qu’il a pu. C’était une unité vraiment solide et loyale, tout le monde a beaucoup travaillé, personne ne le voit. Il y a eu beaucoup de travail dans les coulisses pour préparer cette Coupe du monde et aussi pour préparer la qualification », a conclu l’entraîneur de 47 ans.


Articles récents