Mondial 2022 Mondial 2022 : Le Maroc bat l’Espagne aux tirs au but et passe en quart de finale

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Le Maroc est en quart de finale de la Coupe du monde 2022. Les Lions de l’Atlas ont obtenu leur qualification ce mardi en battant l’Espagne en huitième de finale et à l’issue des séances de tirs au but (3-0). Le score était de 0-0 à la fin du temps réglementaire.

Dans un début de match animé, l’Espagne, comme on l’attendait, monopolise le ballon sans parvenir à trouver des occasions nettes dans une défense marocaine assez regroupée. La première franche sera d’ailleurs marocaine, avec un coup franc plein axe devant la surface espagnole. Achraf Hakimi enroule, mais le ballon passe au-dessus des buts d’Unai Simon.

A la 25e minute, double occasion pour l’Espagne. Après une relance manquée de Yassine Bounou pour Achraf Hakimi qui profite à Dani Olmo, ce dernier centre devant le but pour Gavi qui touche la barre transversale et Ferran Torres qui est contré par Sofyan Amrabat. Mais Torres était hors-jeu.

Une minute plus tard, sur une longue ouverture vers la gauche de la surface marocaine pour Marco Asensio, le Madrilène contrôle et enchaîne d’une frappe dans un angle fermé qui termine dans le petit filet gauche.

Les deux autres occasions nettes de la première période seront pour les Marocains. D’abord, c’est Noussair Mazraoui qui, après la récupération du ballon plein axe à la 33e minute, arme un tir puissant vers le but espagnol qui oblige Unai Simón à s’employer en deux temps pour capter la sphère. Ensuite, c’est Nayef Aguerd dont la tête passe juste au-dessus du but d’Unai Simón, après un centre fort au second poteau. 0-0, score à la pause.

A la reprise, l’Espagne repart avec un pressing haut sans parvenir réellement à inquiéter les Marocains, bien décidés à jouer cette rencontre à fond. Dani Olmo sur coup franc (55e), puis Alvaro Morata sur une tête trop croisée, n’ont pas réussi à percer la défense des Lions de l’Atlas.

Du côté du Maroc, Walid Cheddira, bien aidé par Hakim Ziyech, inquiétera aussi l’Espagne à la 86e minute. Mais la dernière occasion sera espagnole. Dans le temps additionnel (90+5), Dani Olmo, sur la gauche, enroule un coup franc vers le but marocain. Rodri Hernandez s’efface de la tête et Yassine Bounou ne se fait pas surprendre en repoussant devant sa ligne en corner. C’est sur cette action que s’achèvent les 90 minutes du temps réglementaire, donnant lieu aux prolongations.

A noter que les occasions les plus nettes ont été du côté des Marocains durant les 90 minutes de jeu. Et ce sera aussi le cas lors des prolongations. Lancé dans le dos de la défense espagnole par Sofyan Amrabat à la 95e minute, Walid Cheddira porte le ballon vers la surface adverse et se voit reprendre de justesse au moment de frapper par Aymeric Laporte.

A la 104e minute, Walid Cheddira, toujours lui, était à deux doigts d’ouvrir le score. Après un numéro sur la droite d’Azzedine Ounahi qui glisse sur la droite de la surface un ballon pour le joueur de Barri, ce dernier arme un tir à bout portant qui est repoussé du tibia droit par Unai Simón.

La deuxième partie des prolongations sera plus stérile en occasion, Walid Cheddira se montrant toujours maladroit devant. Rien ne sera donc marqué jusqu’à la fin des prolongations, obligeant les deux équipes à recourir aux tirs au but. Une séance à l’issue de laquelle

 

Feuille de match :

Mardi 6 décembre 2022, 15H GMT

Stade : Education City Stadium (Al Rayyan)

Arbitre : Fernando Andrés Rapallini (Argentine)

Maroc vs Espagne : 0 – 0 (3-0, tab)

Buteurs : Aucun

Avertissements : Aymeric Laporte (76e) pour l’Espagne / Romain Saiss (90e)

Expulsions : Aucune

Les équipes :

La composition du Maroc : Bono – Hakimi, Aguerd (El Yamiq, 85e), Saïss (cap.), Mazraoui (Attiat-Allah, 82e) – Ounahi (B. Benoun, 120e), Amrabat, Amallah (A. Sabiri, 82e) – Ziyech, En-Nesyri (W. Cheddira, 82e), Boufal (Ezzalzouli, 66e).

Sélectionneur : Walid Regragui

La composition de l’Espagne : U. Simon – M. Llorente, Rodri, Laporte, Alba (Baldé, 98e) – Gavi (Carlos Soler, 63e), Busquets (cap.), Pedri – F. Torres (Nico Williams, 75e), Asensio (Alvaro Morata, 63e), Olmo (Ansu Fati, 98e).

Sélectionneur : Luis Enrique


Articles récents