Afrique Mondial 2014: Pourquoi il faut désormais compter avec les équipes africaines

Afrik5

Depuis quelques années, le football africain est incontournable sur la scène mondiale. Avec cinq équipes nationales qualifiées pour les phases finales du Mondial  2014 au Brésil, le continent africain débarque avec des ambitions certaines.

Il n’y a qu’à voir le tohu-bohu autour des paris sportifs et les nombreuses promotions à l’abord de l’événement. Par exemple, avec ce code promotionnel PMU, quiconque veut tenter un pronostic sur une équipe africaine peut voir son premier pari remboursé sur le site. Dans la même veine, Betclic, le plus important bookmaker en France, rembourse les premières mises perdantes. Les passionnés de foot africain peuvent ainsi essayer de convertir leurs pronostics en argent…

A l’image du vieillissant mais toujours fringant Didier Drogba et ses 100 sélections ou de Samuel Etoo, plusieurs joueurs africains font désormais partie du gotha mondial et la plupart des joueurs évoluent dans des championnats européens huppés. Mais la vraie différence avec les éditions précédentes est la véritable prise de conscience de la part des équipes africaines de leur potentiel.

Habitués aux joutes professionnelles, encadrés par des fédérations plus structurés, les équipes africaines sont de plus en plus compétitives à l’image du Ghana qui représente un bloc collectif impressionnant. Equipe surprise de la dernière coupe du monde, Les Black stars peuvent une fois de plus créer l’événement à condition de sortir d’une poule excessivement compliquée avec l’Allemagne, le Portugal et les Etats-Unis comme adversaire lors du premier tour.

Les équipes africaines sont non seulement prises au sérieux mais elles impressionnent carrément leurs adversaires. La côte d’ivoire n’est-elle pas l’équipe favorite de la poule qui comprend quatre continents à elle seule avec la Colombie, la Grèce et le Japon ?

Champions du continent noir, les Nigérians ont à cœur de prouver au monde entier leur suprématie et la poule constituée par l’Argentine, l’Iran et la Bosnie-Herzégovine semble être largement à leu portée. Ils sont structurés mentalement et collectivement pour jouer les troubles fêtes. Dans le même esprit, les Fennecs de l’Algérie représentent le Maghreb et la poule composée par la Belgique, la Russie et la Corée du sud est parfaitement jouable.

Seuls les Camerounais, secoués par les imprécations de Samuel Etoo, semblent continuer de porter les maux qui caractérisaient traditionnellement le football africain. Problèmes d’ego et de relations entre joueurs, réclamations de primes enveniment cette sélection au potentiel incroyable.

Espérons que ces équipes porteront haut les couleurs du continent africain au Brésil.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com