Autres Sports Rallye : le Safari en mode « spéciale »

1 (1)

Soixante ans après sa création, le plus célèbre des rallyes africains entame un changement de cap radical en optant pour les épreuves spéciales sur routes fermées à la circulation pour les autres usagers à la place des secteurs compétitifs sur routes ouvertes.

Le système des secteurs compétitifs a été décrié par les pilotes étrangers car beaucoup ont eu la désagréable surprise de rencontrer des camions ou des matatus –minibus-taxi – à la sortie d’un virage. Mais les kenyans ont tenu mordicus à leur « compétitive section » ou CS arguant la tradition pour cacher leur incapacité à sécuriser les longues spéciales, particularité du Safari.  Ces derniers temps, des voix se sont élevées parmi les pilotes kenyans eux même, conscients du danger relatif à cette pratique avec des voitures de plus en plus puissante.

Pour sa 62è édition, le Safari a donc abandonné cette année le système de secteurs compétitifs, qui a entre autres précipité son exclusion du calendrier du WRC. Et c’est justement pour espérer réintégrer ce calendrier que les organisateurs ont décidé de ce changement drastique. Les spéciales sont tracées en majorité dans des fermes au pied du Mont Kenya. La plus longue étant celle de Loldaiga et ses 54km, présentée comme une épreuve pour les hommes et les machines, et que les concurrents devront parcourir 2 fois.

Pénultième manche, le Kenya sera le véritable juge de paix du Championnat d’Afrique des Rallye (ARC). En haut du classement provisoire, l’Ivoirien Gary Chaynes et le Zambien Mohammed Essa se tiennent en 8 point avec respectivement 101 et 93 unités. Mais le héros local, Jassi Chatthe distancé à 43 points n’a pas encore dit son dernier mot dans la quête du Graal continental d’autant plus que son compatriote Mavir Baryan et l’Ougandais Jas Mangat, engagés en ARC,  pourrait être ses alliés si ces derniers parviennent à s’intercaler entre lui et le duo de tête à l’arrivée.

Par ailleurs, Jassi Chatthe comme tout autre pilote kenyan tentera d’inscrire pour la première fois  son nom sur la liste des vainqueurs de l’épreuve où l’on retrouve des noms illustres comme Shekkhar Metha, Bjorn Waldegard, Colin Mc Rae, Richard Burns, Juha Kankkhunen ou Ari Vatanen. Parmi les 62 engagés, Bladev Chager, Ian Duncan ou Carl Flash Tundo se sont déjà imposés sur le rallye le plus dur du Monde. Le jeune Rajbir Rai vainqueur du dernier Rallye d’Ouganda figure parmi les favoris de cette course.

Le Départ de ce 62 KCB Kenya Safari Rally sera donné le Vendredi 12 Septembre devant le Centre de Conférence International Jomo Kenyatta à Nairobi. Une tradition à laquelle les organisateurs n’ont pas voulu se déroger. L’arrivée sera jugée le Dimanche 14 dans la région de Nanyuki.